15th Mai2012

3 raisons de l’attendre : Diablo III

by Alphajet

Aux Etats-Unis comme en Europe, il y en a qui attendent déjà depuis plusieurs heures, voire plusieurs jours... Déjà contaminés par la pierre de Diablo ceux là !

Alors que des files d’attente interminables se sont formées devant les magasins pour obtenir un exemplaire de Diablo III, je me suis demandé ce qui m’avait fait l’attendre avec impatience, et a fortiori ce qui m’avait décidé à le précommander – chose très rare pour moi. Bon, pour répondre à la 2nde question, le prix de 42€ seulement chez Amazon pour un jeu Blizzard m’a bien aidé à me décider, il faut l’avouer. Mais ça restera un des seuls jeux « day one » que j’aurais acheté ; alors qu’est-ce que j’en attends précisément ? Pour y répondre, cette nouvelle « rubrique » dans laquelle on parlera des jeux qui nous font envie, que ce soit quelques instants avant sa sortie comme ici ou dans quelques mois.

On l’attend pour ça

1 – Premièrement, la nostalgie joue forcément un rôle important. Le premier Diablo a laissé une marque indélébile dans le cœur de nombreux joueurs PC. C’était le premier des Hack’n Slash modernes, souvent copié mais rarement égalé, si ce n’est par sa suite. Mais plus encore que Diablo II, le premier épisode a gravé dans ma mémoire son ambiance gothique hyper réussie, très sombre et accompagnée d’une bande son mythique (ah le morceau de guitare de Tristram…). Si Diablo III recrée avec succès ce fabuleux univers, ces catacombes glauques et cette sensation de désolation caractéristique, alors 50% du travail sera fait.

2 – A sa sortie, Diablo était un jeu plutôt hardcore. Pas dans ses mécaniques justement plus simples que les RPG type Baldur’s Gate, mais dans l’investissement de temps qu’il demandait. Son successeur a également conservé ce côté addictif qui me faisait me dire « allez, encore un dernier donjon… bon je suis presque à mon prochain Level Up, j’arrête après… Ah mais je viens de trouver une nouvelle arme rare, je l’essaie et puis j’arrête ! ». C’était inévitable : impossible de prévoir une limite de temps à une partie, fait accentué par le fait que les allers-retours en ville conditionnaient beaucoup les sauvegardes, et donc les temps de pause du jeu. Aujourd’hui, quelque part je cherche un peu l’inverse. Non pas que D3 perde son côté addictif, mais plutôt qu’il s’adoucisse en permettant d’interrompre une partie sans frustrer le joueur.

3 – Enfin, si Diablo est resté une référence quasi incontestée pendant tant d’années – le nombre de joueurs de Diablo II encore connectés aujourd’hui en atteste – c’est aussi grâce à son alchimie savamment dosée. D’après moi, la clé de son succès vient beaucoup de là, la série aura toujours su trouver un équilibre incroyable, permettant de découvrir en permanence de nouveaux environnements avec sa génération aléatoire, mais aussi et surtout de voir son personnage évoluer constamment. Nouveaux sorts, nouvelles armes, nouvelles caractéristiques, rarement j’ai été autant pris dans cette spirale de puissance qui pousse à s’attacher à son personnage. Probablement aussi car la crainte de le voir mourir était bien plus flippante que dans tous les MMO où elle n’est guère pénalisante.
C’est sur ce dernier élément que j’ai le moins de doutes, car Blizzard est passé maître dans l’art de peaufiner ses suites suffisamment longtemps pour satisfaire tous les anciens joueurs comme séduire de nouveaux.

Là où le doute subsiste

Il n’y a aucune raison de penser que Diablo III ne sera pas un immense succès commercial, en fait à mon avis, Blizzard en écoulera plus d’un million dès la sortie. Par contre, je me pose la question de sa réception sur Playstation 3, une terre nouvelle pour le jeu et pour la société également! Bon la date de sortie n’est toujours pas annoncée, et je ne me fais pas de souci sur la qualité du portage, mais je me demande si D3 trouvera un public aussi large que sur PC.

Pour finir, j’ai un petit chouia de crainte sur le manque d’innovation du jeu. Je veux dire par là que les personnages par exemple sont quand même relativement similaires à ceux de Diablo 2. Genre notre ami le barbare qui a quand même vachement la même gueule qu’il y a 10 ans. Alors est ce qu’il saura nous surprendre quand même? Réponse très bientôt donc…

19th Oct2011

La PS Vita loupe le papa Noël

by Alphajet

Ne t'en fais pas Santa, Modern Warfare 3 arrive!

Certains espéraient peut être encore la voir débarquer avant Noël (la date de lancement au Japon étant fixée au 17 décembre prochain), mais Sony vient de le confirmer. Il faudra attendre le 22 Février 2012 pour trouver la PS Vita en Europe, et donc en France. Mais au delà de cette annonce qui fera quelques déçus (dont je ne fais pas partie, parce que j’ai déjà du mal à profiter de ma 3DS), j’ai quelques questions à soulever.

La première, c’est comment expliquer qu’un constructeur d’envergure mondiale comme Sony puisse ainsi réserver 2 mois de primeur à sa nouvelle console portable au seul sol japonais? Il faut tout de même noter qu’il y a quelques mois, Nintendo a fait de même, avec un mois d’écart entre la sortie japonaise et la sortie mondiale. Alors pourquoi se priver d’une manne financière monstrueuse en ratant Noël, la période de vente la plus faste pour le jeu vidéo? A mon humble avis, je ne vois comme raison qu’une capacité de production trop modeste pour ne pas avoir de stocks trop limités.

Ainsi Sony privilégierait l’approvisionnement son marché local, traditionnellement très fort soutien de la marque. Ce n’est pas un mauvais calcul dans l’absolu, mais la Vita est également très attendue dans nos vertes contrées, et fera probablement un très bon démarrage. Mais bon, j’imagine que tout ça résulte quand même d’un savant calcul et qu’ils savent où ils vont.

Deuxième point qui m’interpelle, c’est le prix des jeux Vita. Nintendo dirait probablement qu’on ne peut pas comparer un jeu 3DS, avec ses fonctions inédites en 3D, avec un jeu Playstation Vita. Mouais, n’empêche que Sony va infliger un direct du droit au tarif officiel de 45€ sur 3DS avec des sorties à 39,90€ au maximum. Donc je doute qu’en 2012, Nintendo persiste dans ce sens, et il est possible que le tarif moyen DS baisse pour laisser de la place au prix magique de 40€. De toute façon, j’ai toujours trouvé que c’était trop cher payé, même pour de la 3D.

Une dernière pensée pour tous ceux qui passent des heures dans les transports en commun, bon courage pour patienter encore 3 mois 🙂 … encore faut il que la console soit à la hauteur!

10th Mai2011

Le Diable refait parler de lui

by Alphajet

En 2012, Blizzard va encore se remplir les poches

Ca faisait un bout de temps que c’était silence radio autour de Diablo III. Passée une période où Blizzard nous abreuvait de screenshots régulièrement, la situation était redevenue très calme. Mais voilà que ce matin, l’info tombe : D3 passera en phase de bêta test fermée au cours du 3e trimestre 2011 (normalement). Donc quelques petits heureux auront l’occasion de mettre les mains dessus d’ici la fin de l’année, les petits chanceux ! Mais certains s’enflamment déjà en déclarant que le jeu pourrait sortir cette année. Ha ha! Je n’y crois pas une seconde.

D’une part, Blizzard a toujours plus ou moins sous entendu que la date de sortie serait plutôt en 2012. D’autre part, si on prend Starcraft 2 comme base de comparaison, l’équipe de développement avait annoncé une première phase beta pour l’été 2009. Mais elle a été décalée pour finalement commencer en Février 2010, soit 6 mois avant la sortie officielle du jeu. Alors même en admettant que la phase beta de Diablo III commence effectivement en Juillet, ça nous amène au plus tôt en Janvier 2012. De toute façon, la politique de Blizzard a toujours été de sortir leurs jeux lorsqu’ils considèrent que le niveau de qualité atteint les satisfait. Et ils n’ont jamais eu besoin de sortir un jeu avant Noël pour bien le vendre : encore une fois, Starcraft 2 est sorti en plein été, période normalement la plus creuse, et il s’en est écoulé plus d’un million d’exemplaires… en un seul jour.

Pour rappel, Diablo a créé le genre « Hack’n Slash » fin 1996 (15 ans déjà!!), et son successeur Diablo II a pris sa suite en 2000. Son add-on Lord of Destruction étant sorti en 2001, ça fait déjà 10 ans que la licence est au point mort, ce qui explique l’énorme engouement qu’il y a autour du nouvel épisode. Il faut néanmoins espérer qu’il saura conquérir un nouveau public, celui qui n’a pas connu les deux premiers, et renouveler un genre qui a tendance à se tasser depuis quelques années. De mon côté, même si je l’attends aussi avec impatience, je me demande vraiment si j’arriverai à investir du temps dans un jeu qui pousse à arpenter toujours plus de donjons pour trouver les meilleures armes, armures, etc. Diablo peut il se casualiser? Réponse l’année prochaine, mais Blizzard déçoit rarement ses fans.