21st Oct2011

Layton tombe sur un iOS !

by Alphajet

On dirait plus un savant fou qu'un policier quand même...

Après avoir conquis un public conséquent sur la DS et bientôt la 3DS, la licence Professeur Layton s’exportera bientôt sur iOS, et donc sur iPhone, iPad ou iPod Touch. Pas de date de sortie pour l’instant, et d’ailleurs on ne sait même pas encore si le titre sera traduit pour l’Europe ou les US. Mais vu le succès du Prof sur la portable de Nintendo, je doute que Level-5 se prive d’une telle manne potentielle! Je vous laisse jeter un coup d’oeil au premier trailer du jeu, mais en attendant, j’ai remarqué deux petites choses qui démarquent cet épisode des autres.

Tout d’abord, le changement le plus évident est le remplacement des personnages principaux, Layton et Luke, par deux nouveaux. Alphendi n’est autre que le fils du Professeur, mais il ne lui ressemble pas du tout (physiquement en tout cas). D’autre part, il est inspecteur à Scotland Yard, quand son père est un archéologue avant tout amateur d’énigmes.

Du coup, alors que les précédents épisodes avaient un peu tendance à installer une ambiance à la Sherlock Holmes, avec le grand détective, l’assistant et la police ridiculisée par le talent du détective, c’est l’inverse ici. Au premier abord, ça a plus l’air d’un jeu d’enquête policière. Alors certainement que le principe des énigmes à résoudre restera, mais quelque part Level-5, peut être pas totalement sûr d’un changement de gameplay sur sa série, a probablement délibérément choisi deux protagonistes différents pour marquer la différence de cet épisode.

Je spécule, comme d’habitude! Mais si j’ai lu que Layton Brothers : Mystery Room devait à l’origine sortir sur DS, le fait que ce soit finalement une des premières grosses licences de la portable de Nintendo qui soit adaptée sur iAppareil révèle aussi peut être une volonté de ménager son support original. Plusieurs épisodes sont déjà prévus et annoncés sur DS et 3DS et Level-5 ne doit pas vouloir froisser Nintendo en sortant un titre trop proche de ce qu’on peut trouver sur sa console. Réponse dans quelques mois pour voir si j’ai vu juste?

19th Oct2011

La PS Vita loupe le papa Noël

by Alphajet

Ne t'en fais pas Santa, Modern Warfare 3 arrive!

Certains espéraient peut être encore la voir débarquer avant Noël (la date de lancement au Japon étant fixée au 17 décembre prochain), mais Sony vient de le confirmer. Il faudra attendre le 22 Février 2012 pour trouver la PS Vita en Europe, et donc en France. Mais au delà de cette annonce qui fera quelques déçus (dont je ne fais pas partie, parce que j’ai déjà du mal à profiter de ma 3DS), j’ai quelques questions à soulever.

La première, c’est comment expliquer qu’un constructeur d’envergure mondiale comme Sony puisse ainsi réserver 2 mois de primeur à sa nouvelle console portable au seul sol japonais? Il faut tout de même noter qu’il y a quelques mois, Nintendo a fait de même, avec un mois d’écart entre la sortie japonaise et la sortie mondiale. Alors pourquoi se priver d’une manne financière monstrueuse en ratant Noël, la période de vente la plus faste pour le jeu vidéo? A mon humble avis, je ne vois comme raison qu’une capacité de production trop modeste pour ne pas avoir de stocks trop limités.

Ainsi Sony privilégierait l’approvisionnement son marché local, traditionnellement très fort soutien de la marque. Ce n’est pas un mauvais calcul dans l’absolu, mais la Vita est également très attendue dans nos vertes contrées, et fera probablement un très bon démarrage. Mais bon, j’imagine que tout ça résulte quand même d’un savant calcul et qu’ils savent où ils vont.

Deuxième point qui m’interpelle, c’est le prix des jeux Vita. Nintendo dirait probablement qu’on ne peut pas comparer un jeu 3DS, avec ses fonctions inédites en 3D, avec un jeu Playstation Vita. Mouais, n’empêche que Sony va infliger un direct du droit au tarif officiel de 45€ sur 3DS avec des sorties à 39,90€ au maximum. Donc je doute qu’en 2012, Nintendo persiste dans ce sens, et il est possible que le tarif moyen DS baisse pour laisser de la place au prix magique de 40€. De toute façon, j’ai toujours trouvé que c’était trop cher payé, même pour de la 3D.

Une dernière pensée pour tous ceux qui passent des heures dans les transports en commun, bon courage pour patienter encore 3 mois 🙂 … encore faut il que la console soit à la hauteur!

14th Sep2011

TGS 2011: Nintendo abat ses cartes

by Alphajet

Ri-di-cule ce socle... pff je vais vomir

Après la GamesCom en Allemagne, c’est au tour du Tokyo Game Show d’occuper l’actualité. A priori le bon moment pour Nintendo et Sony, mais aussi les éditeurs tiers comme Konami, Square Enix, etc d’annoncer leur programme pour la fin d’année mais aussi début 2012. On peut espérer quelques belles annonces de leur part, histoire de charger les carnets de précommande pour Noël!

Comme d’habitude Nintendo et Sony ont prévu leurs conférences pré-TGS et voilà ce que je retiendrai de celle du premier:

– Les deux futurs hits de la console que le barbu rouge va déposer par dizaines: Super Mario 3D Land et Mario Kart 7. Il était temps! Ces deux licences ont pour habitude de booster les ventes de chaque console, et ce sont pour nous souvent de parfaits Casual Hardcore games : très accessibles, fun mais techniques. Pour autant, je suis plus emballé par le nouveau Super Mario que Mario Kart 7 qui hormis les petites phases aériennes et sous-marines me semble moins innovant. Sorties respectives le 3 Novembre et le 1er Décembre

– Nintendo a finalement confirmé l’arrivée de l’horrible second stick qui sera vendu pour une quinzaine d’euros au Japon. J’étais un peu perplexe au départ, mais ça ressemble vraiment à un gros ratage de ne pas l’avoir inclus dès le départ. Probablement la conséquence d’une sortie mal préparée de la 3DS ou d’un manque de concertation avec les éditeurs tiers. Reste que pour le moment, cet accessoire n’est prévu que pour une poignée de jeux et j’espère que ça ne changera guère… Ce « socle » disgracieux élargit et alourdit la console, vraiment un bricolage qui devrait d’ailleurs être offert par Nintendo, ou avec les jeux car payer pour ça…

– L’autre énorme attente, c’est Legend of Zelda : Skyward Sword. Sa date de sortie a enfin été fixée au 27 Octobre, mais ce qui m’a marqué, c’est la volonté de Nintendo de le présenter comme un pur RPG (50 à 100h de jeu!). A priori pas très casual le nouveau Zelda donc, mais en même temps, la Wii manque de ce genre de jeu. Et si Xenoblade Chronicles est en rupture en ce moment, c’est pourtant que ça se vend!

– Dernier point, j’ai été un peu déçu de voir que la 3DS devra encore attendre pour être plus fournie en jeux costauds. En effet, Luigi’s Mansion 2, Paper Mario, Kid Icarus Uprising, Metal Gear Solid 3D, Mario Tennis ou encore Animal Crossing sont tous annoncés (ou reportés) en 2012… Reste à voir aussi comment ces jeux exploiteront le potentiel 3D ou les fonctionnalités nouvelles. A noter qu’aucun nouveau Pokemon n’a pour l’instant été annoncé sur la console portable, alors que ce jeu est depuis plus de douze ans un incontournable. Mais ça viendra…

02nd Sep2011

Les soirées de l’Ambassadeur sont toujours réussies!

by Alphajet

25 ans plus tard, on achète une console neuve pour jouer au même jeu!

Et voilà, la première fournée de jeux du programme ambassadeur est arrivée. Uniquement des jeux NES pour l’instant, en attendant la cargaison de titres GBA. J’ai tenté le téléchargement le 1er septembre, premier jour de disponibilité pour tester la capacité des serveurs de Nintendo à tenir la charge. Première chose, la procédure à suivre est clairement décrite dans l’eShop, un bon point! Et pour la disponibilité des téléchargements, aucun problème. Bon après il faut relativiser, les jeux de l’époque ne faisaient que quelques dizaines de Ko mais bon, j’imagine qu’il y a tout l’enrobage de l’émulation maintenant.

En plus de la dizaine de jeux téléchargeables, on peut également récupérer notre « certificat d’Ambassadeur Nintendo » qui nous donne accès à … des annonces exclusivement réservées aux ambassadeurs. Ouaah! Bon, c’est toujours là pour flatter un peu l’égo du gars qui a payé sa console au moins 50€ trop cher. Mais je doute que la compagnie fasse beaucoup d’efforts de ce côté là une fois 2011 terminée. C’est quand même assez comique de se rendre compte que ce certificat pèse à lui seul près de 5 jeux NES 🙂

Alors premier bilan? Bah les jeux fonctionnent très bien, c’est à minima ce qu’on leur demande! Après dommage qu’il ne s’agisse que d’une émulation brute. Pas d’adaptation en 3D, et surtout … pas de sauvegarde! Donc on joue en mode NES, à l’ancienne comme des sauvages, mais c’est quand même pas des masses pratique au 21e siècle. Surtout sur une console qui n’a pas trop vocation à être utilisée des heures d’affilée. Donc après avoir remis les mains sur Super Mario Bros, ça m’a fait tout drôle de retrouver ce gameplay précis au poil de couille près, et mes 3 vies de départ ont très vite disparu! Ah ouais ça se passait vraiment comme ça quand on était gosse, c’est pour ça que les jeux nous paraissent simples aujourd’hui!

Mais le pire reste à venir… Quand j’aurais le courage d’affronter le jeu qui pourrait encore aujourd’hui me faire avoir des cauchemars : Zelda II The Adventure of Link! Je n’ai jamais passé le premier boss, ce cheval blanc bipède doté d’une masse d’armes. Je te hais, je te hais, je te hais!

29th Août2011

Nouveau look pour une nouvelle Wii?

by Alphajet

Couper ici... Mon imagination s'arrête à ce schéma naze 🙂

L’info est passée relativement inaperçue, mais Nintendo a annoncé il y a quelques jours vouloir produire une « Wii Lite » pour Noël. Non pas que ça doive causer un séisme dans l’industrie, mais c’est la première fois que le constructeur restyle une de ses consoles de salon. D’ailleurs, à part la rendre plus compacte, les seules modifications seront l’abandon de la compatibilité GameCube.

Bien sûr, Sony et Microsoft le font depuis plusieurs années déjà, avec un certain succès. Mais pourquoi Nintendo change-t-il d’attitude avec la Wii?

1 – Retard de la Wii U ? Cette opération ressemble un peu à un moyen d’occuper l’espace médiatique en attendant la sortie de la nouvelle console… peut être pour couvrir un éventuel report de sa sortie? Même si aucune date n’a été donnée jusqu’à maintenant, on peut imaginer que la fin du premier trimestre initialement suggérée (aux alentours d’Avril à la clôture de l’année fiscale)  pourrait glisser jusqu’à l’été. La Wii restylée permettrait alors de mieux faire tampon entre l’actuelle version qui commence vraiment à s’essouffler malgré quelques bons titres récemment sortis ou à venir (Xenoblade Chronicles ou Zelda Skyward Sword par exemple).

2 – Une retraite pépère? La DS a prouvé que ses restylages ont à chaque fois fait mouche. Le passage de la DS « Tank » à la DS Lite a été un pur succès, et la DSi et DS XL ont également su trouver leur public. Un peu trop même puisque la 3DS a quand même eu du mal à décoller fort face à une DS toujours vaillante et à prix réduit. Du coup, la « Wii Lite » pourrait lui redonner des couleurs et ainsi constituer une sorte d’entrée de gamme pas chère pour une console Nintendo. Un peu comme il y a dix ans la PSOne a survécu un certain temps à la sortie de la PS2… PS2 qui elle même continue de se vendre! L’exemple de Sony semble plaire.

Même si on peut déplorer la perte de la rétro-compatibilité Gamecube (probablement uniquement voulue pour supprimer les ports manettes GC), il faut avouer que les nouveaux acquéreurs de cette Wii Lite n’en auraient de toute façon rien à faire. Par contre, il faut vivement espérer que Nintendo fasse une vraie grosse mise à jour de son Wii Shop qui est encore et toujours trop dégarni. Le online est clairement le talon d’Achille de cette console et il serait à mon avis judicieux de lui donner un dernier coup de boost, histoire de s’en inspirer pour la Wii U… et tirer définitivement un trait sur ces si détestés « codes ami« !

22nd Août2011

Under Pressure!

by Alphajet

Voilà un gars qui doit bien transpirer en ce moment

C’est sur ce fameux refrain de Queen que conseil d’administration de Nintendo doit chanter en ce moment. Faut dire que c’est la crise, la bourse chute un peu plus chaque jour, et entre les famines et les tsunamis, le monde ne tourne pas bien rond en ce moment. Et dans notre petit monde, après le printemps catastrophique de Sony, c’est désormais Nintendo qui est dans la tourmente. Une tempête dont les principales origines sont à chercher dans la bourse, les journalistes et… Nintendo.

Il faut quand même dire merci à Nintendo de nous avoir épargné cet accessoire ridicule. Vous verrez, dans 30 ans on en rira encore

Revenons aux origines de cette crise: en Mars, tous les regards sont tournés vers la 3DS qui débarque sur le marché. Campagne de pub, habituelles rumeurs de rupture et grosses ventes annoncées pour la remplaçante de la DS superstar. Malheureusement, tout ne s’est pas passé exactement comme prévu. La console a eu du mal à trouver son public et la presse s’est empressée de marteler semaine après semaine que les ventes de la PSP mettaient la pâtée à la nouvelle venue. Première responsable donc, la presse vidéo ludique dans son ensemble qui a sorti de la rengaine facile en tapant systématiquement là où ça fait mal sans pour autant gratter plus loin que la surface. La 3DS, même si elle n’a pas fait le carton escompté, ne se vend pas si mal et voir fleurir partout des commentaires du style « le flop absolu« , « ratée », « une bouse » est plus que catastrophique et pas très constructif.

On ne peut pas gagner sur tous les tableaux, et Nintendo en a fait les frais. Le bambou plie mais ne cède pas (pour l'instant)

Le 2e effet kiss cool, c’est la bourse. Nintendo, comme ses consœurs, est soumise à son pareterre d’actionnaires. Du coup, c’est contraint que la firme a du sortir une estimation optimiste des ventes de sa nouvelle console portable histoire de les rassurer. Ca aurait pu passer mais malheureusement non, l’objectif n’étant atteint qu’en Juillet… Ensuite, c’est l’annonce de la Wii U qui a été suivie par… une baisse de l’action Nintendo en bourse parce que les super analystes du marché ont déduit de la présentation de la console parce que d’après eux elle ne correspondrait pas aux besoins des joueurs. Non, mais sérieux, ils sont devins eux? Parce que moi je n’ai à mon avis pas encore saisi la moitié des fonctionnalités de la future remplaçante de la Wii. Alors de là à dire qu’elle va se planter, il y a carrément un gouffre. Mais comme l’argent est à la base de tout, les actionnaires ont clairement du faire suer Nintendo, surtout après la publication des résultats financiers très moyens de la société. Du coup, les rumeurs ont à nouveau couru pour annoncer des portages de jeux type Mario ou Zelda sur téléphone portable… Mais je n’y crois pas. Pas de façon précipitée pour répondre de façon erratique à de mauvais résultats financiers. Pas quand la société dispose encore de plusieurs milliards d’euros de trésorerie et n’a certainement pas intérêt à se lancer dans un produit au hasard…

Pour l'instant, le gameplay de la Wii U reste incompris parce qu'il n'est pas aussi intuitif que ce que la Wii avait pu créer. Attendons 2012...

Le troisième facteur, c’est Nintendo elle-même qui a assez mal géré la pression qu’elle avait sur elle, et par conséquent commis des erreurs. Tout d’abord, je dirais que la campagne de pub de la 3DS a été un peu foirée. Alors que les joueurs avertis savaient pertinemment qu’elle n’était pas qu’un lifting option 3D de la DS, c’est comme ça qu’elle a été présentée et perçue. Difficile en plus de bien l’imaginer quand la TV reste désespérément 2D, du coup, toutes les autres améliorations techniques et fonctionnelles sont passées à la trappe. Ensuite, Nintendo a fait l’erreur de focaliser l’attention sur la console elle même plutôt que les nouvelles options que les jeux pouvaient offrir, comme StreetPass, ou tout simplement sur les jeux eux mêmes! Je suis d’accord pour dire que le catalogue initial de la console était trop léger et il a clairement manqué un Super Mario ou un autre blockbuster qui aurait clairement pu marquer le lancement de la 3DS… et on en attend toujours un. Du coup, la compagnie a voulu redresser la barre en voulant frapper un grand coup en annonçant la Wii U. Mais ça n’était à mon avis pas prévu aussi tôt. Mal ficelée, la conférence a fait plus de mal que de bien en laissant la plupart des observateurs perplexes, même si beaucoup croient en son potentiel (moi compris). Mais on avait quand même du mal à saisir comment les jeux allaient tirer parti du nouveau matériel. Pourtant, Nintendo n’a pas accéléré son cycle comme on pourrait le croire. La Wii U sortira ainsi 5 ans après la Wii qui elle même est sortie 5 ans après la Gamecube… sortie 5 ans après la Nintendo 64… Mais la pression qui pèse désormais sur la société lui fait commettre d’importantes erreurs de communication.

Et voilà où en est Nintendo aujourd’hui : contraint de devoir baisser le prix de la 3DS de 23% (et non pas 40% comme j’ai pu le lire, la console se trouvait facilement 220€ avant la réduction). Certains clament déjà qu’elle est vendue à perte, mais on ne le sait pas. A tous ceux là je rappelle que Nintendo a toujours fait son beurre sur la vente de matériel (console, accessoires) et des jeux maison. Ca ne devrait à mon avis pas changer. D’autre part, le programme « Ambassadeur » qui permet de disposer d’une vingtaine de jeux offerts compense plutôt pas mal la différence, mais je déplore quand même que seuls les utilisateurs avertis risquent d’en bénéficier. Les joueurs les plus occasionnels n’auront peut être jamais connecté leur console en ligne avant le 11 Août et je trouve dommage qu’ils n’en bénéficient pas. Pourquoi ne pas proposer un programme de rattrapage à ceux qui n’ont pas pu le faire? Moi même si je n’avais pas lu l’info avant de partir en vacances, je l’aurais peut être eu dans l’os!

La Pippin d'Apple reste un de ses plus cuisants échecs (45 000 consoles produites)... mais c'est vrai que c'était une autre époque

Toujours est il que Nintendo est loin, très loin d’être abattue et que sa situation est très différente de celle qu’elle avait à l’époque de la sortie de la GameCube. Satoru Iwata n’a peut être plus les mains aussi libres qu’auparavant, mais il n’est pas non plus du genre à se laisser influencer des voix alarmistes, mais plutôt de se concentrer sur ce que Nintendo sait faire de mieux : donner du plaisir au joueur. La société n’est pas infaillible, mais aucune de ses concurrentes ne l’est. La PSP Go a bien été un échec non? La Xbox n’a pas non plus fait le carton escompté. Mais ça n’a pas empeché ni Sony, ni Microsoft de persévérer. Il est évident que ces 3 larrons doivent se méfier d’Apple et Google qui sont en effet capables d’un coup de Trafalgar. Mais pour l’instant, le marché des jeux sur téléphone portable est encore assez éloigné des jeux sur console portable, et bien plus encore des jeux sur console de salon. Peu s’en souviennent encore aujourd’hui, mais Apple a déjà tenté de s’inviter dans le cercle très fermé des constructeurs de console en 1996 avec la Pippin… pour un violent échec.

Laissons donc un peu de répit et de confiance à une société qui depuis le début des années 80 a toujours su amuser plusieurs générations de gamers. Cela dit, il est vrai que ce début de décennie marque un nouveau challenge pour Nintendo qui va devoir affronter une concurrence inédite. Mais ne me dites pas qu’on peut sortir un vrai Zelda pour 0,79€ sur iPhone, c’est du foutage de gueule.

06th Août2011

Où fourrer sa 3DS?

by Alphajet

Ne rayez plus votre 3DS, sortez couverts!

C’est la question cruciale que je me suis posée avant de partir en vacances. N’ayant rien d’autre que le pauvre étui de protection en polystyrène original de la 3DS…bah c’est ce que j’ai pris! Mais bon, faut bien avouer que c’est pas la panacée, parce que j’avais mes jeux qui trainaient plus ou moins dans une poche de mon sac à dos. Et puis, au détour d’une escale à la Gare de l’Est de Paris, je me suis baladé dans un magasin Game. J’ai pas spécialement trouvé de bonnes occases jeu, mais je suis tombé sur ce « Travel Pack« , juste à côté d’une « Protection case », les deux étant au même prix de 9,99€.

Sauf que la seconde n’a comme seul avantage que d’avoir 3 emplacements supplémentaires pour des jeux DS ou 3DS. A part ça, banco pour le Travel Pack avec… une housse évidemment avec 6 emplacements pour les jeux, mais aussi 2 protections d’écran, 2 stylets extensibles, un chiffon doux pour nettoyer les écrans et même une paire d’écouteurs semi intra-auriculaires. Euh, pour moins de 10€, on ne peut vraiment pas lui reprocher grand chose. Alors, bien sûr, j’aurais préféré que la housse soit semi-rigide, et les écouteurs sont de qualité très moyenne, mais c’est très largement suffisant à mon goût. Le but premier étant quand même d’avoir une protection pratique et efficace, objectif 100% rempli et les accessoires sont un bonus carrément bienvenu. Seul petit regret, il n’y a pas la place pour caser l’adaptateur secteur, mais ça n’est pas très grave, et ça aurait probablement rendu la housse trop encombrante.

Travel Pack de GameWare pour 3DS, DSi et DS, trouvable dans toutes les bonnes crèmeries Game pour moins de 10€.

Vous n'aurez même pas besoin d'aller jusqu'à la gare de l'Est pour la trouver!

25th Juin2011

20 ans d’incompréhension entre Sonic et moi

by Alphajet

Bah non, il a pas trop vieilli finalement

Je ne sais pas si certains d’entre vous partageront mon avis, mais je n’ai jamais eu beaucoup d’affection pour Sonic. 20 ans après la sortie du premier épisode, je garde toujours la même image de ce jeu : celle d’une action ininterrompue nécessitant un petit shoot au crack pour suivre le personnage à l’écran. Bon, ok je dois admettre que je n’ai jamais possédé de console Sega, mais j’ai souvent partagé des parties sur celles de mes potes. Mais certainement que ça joue dans ma préférence pour le plombier moustachu…

Du coup l’anniversaire du hérisson me laisse plutôt froid, même si j’aime bien la marque Sega et certaines de ses autres licences. Mais Sonic, non. Il m’a toujours laissé l’impression d’une succession de niveaux où on comprend la moitié de ce qui se passe à l’écran entre tremplins, tunnels et loopings parcourus à 200 à l’heure. Même si ça devait pouvoir être relativement technique, j’ai toujours trouvé que foncer tout droit suffisait à faire l’essentiel du taf. Et javais toujours cette sensation de rater la moitié de chaque niveau à cause des multiples embranchements. Alors c’est peut être illusoire de croire que Mario a un gameplay plus recherché, mais c’est mon feeling. Je préférais son style plus posé et plus technique sur les plateformes.

Sega avait besoin d’une icône forte pour lutter contre la popularité du plombier, et on peut dire que Sonic a quand même réussi à trouver son public. En attendant le prochain épisode qui semble amorcer un retour au sources, je trouve qu’il y a eu un sacré passage à vide depuis 10 ans. Il faut espérer un second souffle pour le hérisson s’il veut atteindre la trentaine sereinement. La 2D semble être son essence (les épisodes 3D n’ont pas été très mémorables), repartir sur ses bases originales permettra peut être de retrouver ses aficionados tout en conservant ses nouveaux fans qui l’ont connu au travers de la DS ou de la Wii. A ce titre, la Wii U sera peut être la plateforme qui l’aidera à continuer sur son élan.

17th Juin2011

Le jeu vidéo japonais à la peine?

by Alphajet

Dr Kawashima, exemple de concept original à succès

Ces derniers temps, on entend assez régulièrement que les studios de jeu japonais sont trop dépassés par les éditeurs américains, voire même européens. En effet, les mastodontes que sont Electronic Arts, Activision-Blizzard ou encore 2K font beaucoup d’ombre, même à des des grands noms japonais comme Square Enix. Ce sont les développeurs japonais eux mêmes qui faisaient ce constat encore lors du dernier E3 et déplorent une industrie qui n’est plus en adéquation avec son marché.

Il y a plusieurs raisons qui mènent à ce gendre de déclaration. Tout d’abord, il faut bien se rendre compte que d’un secteur de niche dans les années 80, le marché du jeu vidéo a explosé durant les 20 dernières années pour devenir un mammouth digne du cinéma. Qui dit gros marché, dit gros sous, dit… USA. Donc si les japonais ont évidemment tiré parti de leur savoir faire de pionniers en matière de jeux vidéos, il était quelque part évident qu’ils seraient un jour ou l’autre rattrapés par des concurrents aux dents longues. La concurrence est donc tout simplement plus forte, mais le mal n’est il pas plus profond?

C’est en substance ce que certains développeurs stars des studios japonais (Capcom, Square Enix, Konami pour ne citer qu’eux…) évoquent. Il faut savoir que d’un marché hyper dynamique à l’origine, le jeu vidéo a atteint sa maturité au pays du soleil levant depuis un moment. Et les immenses succès qu’ont pu connaitre la Super Famicom ou encore la PS2 ne se reproduisent plus aujourd’hui. Cela s’explique là aussi par plusieurs phénomènes qu’il est difficile de tous mesurer, mais qui comprennent :
– une société qui vieillit beaucoup: l’espérance de vie est la plus grande dans le monde alors que le taux de natalité est environ de 1,3 enfant/femme
– le confort de vie qui a tendance à se réduire: les japonais passant beaucoup de temps au travail et dans les transports en commun, leurs loisirs se limitent dans la durée
– l’émergence des smartphones: très férus de technologie, les nippons adorent leurs smartphones…et par conséquent les jeux pas chers qui vont avec, et qui inquiètent beaucoup les développeurs. En comparaison, le marché des jeux vidéo est devenu mature.

Il semble que l’industrie du jeu vidéo nippone fasse sa psychanalyse et réfléchisse aux moyens nécessaires pour lui rendre ses lettres de noblesse. Il est de toute façon clair que les studios doivent se tourner plus vers l’extérieur. Non pas pour pomper allègrement les jeux occidentaux, mais plutôt pour y trouver des sources d’inspiration pour renouveler des genres qui tournent un peu en rond… Resident Evil, Devil May Cry, Street Fighter, Final Fantasy, Gran Turismo, autant de licences qui devraient peut être laisser plus de place à de nouvelles licences plus fraiches et innovantes. Shadow of the Colossus, Ico ou encore Okami ont su convaincre la critique et remporter un certain succès, et ouvrent la voie à d’autres. Dans un autre style plus déjanté, No More Heroes a su aussi tirer son épingle du jeu, et cela même sur la Wii, console réputée pour les non gamers.

Dans un autre registre, celui des constructeurs, c’est bien Nintendo qui a senti le vent tourner en premier, et a justement ouvert sa DS et sa Wii vers des marchés en croissance : le casual, représenté par les plus jeunes, les personnes âgées ou tout simplement ceux qui n’avaient pas été attirés par le jeu jusque là. Mais je serais un oiseau de bien mauvaise augure si j’annonçais la mort du jeu nippon, et je n’y crois pas. Pas de la part d’une nation qui a engendré Mario ou Sonic, et qui sait se relever des tremblements de terre, tsunamis et autres bombes atomiques…

 

14th Juin2011

Prise en mains : Nintendo 3DS

by Alphajet

Un déballage 3 mois après tout le monde, ça n’est pas forcément utile mais j’y ajouterai mon regard de joueur occasionnel, surtout sur console portable. C’est donc avec joie que j’ai accueilli mon nouveau joujou noir cosmos, qui m’accompagnera certainement lors de mes prochaines vacances !

Après ma DS lite blanche, je passe au noir

Comme d’habitude chez Nintendo, le packaging est soigné, sobre et classe. J’ai immédiatement remarqué le PEGI 7 qui indique que la console est déconseillée aux moins de 7 ans. Une bonne recommandation pour les enfants qui n’ont pas encore leur vue définitive, mais un manque à gagner pour Nintendo qui doit se priver d’une part de son public.

De la lecture gratuite, merci!

La doc est largement plus épaisse que la consol

Première surprise en ouvrant la boite : au moins la moitié de son poids est constitué par l’énorme documentation multilingue de la 3DS. Alors il y a bien sûr les avertissements cités plus haut, mais honnêtement M. Nintendo, vous n’y êtes pas allé un peu fort là ? Rien qu’en coût de production de papier, d’impression, et de coupage d’arbre, c’est un peu dommage.

A part la couleur, rien ne change

Et là, c'est le drame...

Deuxième chose qui m’a frappée, alors que l’adaptateur secteur est exactement au même format que celui de ma DS Lite, le connecteur est différent… Là encore, je me demande bien ce qui justifiait réellement ce changement pas très eco-friendly, et qui empêche de réutiliser les anciens adaptateurs. Pourquoi ne pas suivre l’exemple de la téléphonie mobile, qui est ENFIN en train de s’accorder sur un format standardisé ?

Un petit côté collector au passage

Je découvre ensuite les cartes de réalité augmentée. Ca rappelle quelque part l’ancien métier de Nintendo qui a commencé par produire des jeux de carte dans un siècle où aucun de nous n’était né. J’ai testé les mini jeux et franchement, j’ai été agréablement surpris. J’y ai joué la nuit, avec assez peu de lumière et la détection fonctionnait plutôt très bien. Les jeux en eux même ne sont pas exceptionnels et ne m’amuseront pas des siècles, mais ils donnent un très bon avant-goût des capacités de la console. D’autre part, je crois vraiment à l’avenir des jeux en réalité augmentée et ça me laisse de bonnes raisons de croire que Nintendo ne jettera pas ce concept aux oubliettes.

Format similaire, mais mieux exploité

Et voilà la bête… Comparée à la DS Lite, c’est le même format (je me fous bien d’un millimètre de différence) ; c’est la forme qui a changé. Elle est plus anguleuse, mais ça ne semble pas gêner la prise en mains. Par contre, le stick surplombe maintenant la croix directionnelle. Et ayant rapidement essayé New Super Mario Bros dessus, je n’ai pas réussi à y jouer avec le stick. Du coup en utilisant la croix, on a une position un peu décalée, pouce gauche en bas et pouce droit en haut. Je ne sais pas encore si à la longue  la position est fatigante, on verra bien.

Le vide remplacé par le port SD et réglage du volume

A droite, le switch wireless remplace le On/Off

De dos, c'est également plus chargé mais le port cartouche reste inchangé

Le Cosmos black est un peu salissant

La 3DS est plus communicante que la DSi, et largement plus encore comparée à la DS Lite. Je n’ai pas encore pu essayer le StreetPass, mais ça ne saurait tarder, bien que je sois rarement entouré d’une foule de gens 🙂 Le Cosmos Black est très sympa et modernise un peu les couleurs laquées de la DS. Par contre, comme tous les plastiques brillants, et d’autant plus les noirs, ça prend facilement la poussière et les traces de doigt.

Et voilà mon Mii !

Je n’ai pas encore de jeu 3DS, du coup je ne peux pas préjuger ses capacités réelles en action. La 3D ne m’a pas fatigué pour le temps que je l’ai utilisée, mais ça reste à voir sur une session plus longue. En tout cas, c’est un bel objet et j’ai hâte de pouvoir l’essayer un peu plus pour m’en faire un meilleur avis.

Pour finir, je comprends un peu mieux les critiques que la console subit en l’ayant eue en main. Tout dans la 3DS, de son logo, jusqu’à la forme de la console ressemble à la DS ou la DSi. Du coup, le grand public n’a probablement pas encore saisi qu’il y a une véritable avancée technologique, ne serait-ce que sur la puissance de la console entre les deux. D’autant plus qu’il est très difficile de communiquer sur la 3D… quand on ne peut pas la voir à la télé! Un dernier mot : désolé pour la mauvaise qualité des photos, ça m’apprendra à faire ça la nuit…

Pages :«123»