09th Juin2011

[E3] Deux nouvelles consoles à l’horizon

by Alphajet

2 nouvelles consoles et 2 philosophies différentes

L’E3 2011 aura d’ores et déjà marqué les esprits en levant le voile sur les 2 nouvelles consoles de Sony et Nintendo qui ont tant fait parler d’elles ces derniers mois. Autant de rumeurs, de bruits de couloir qui finissent par trouver enfin laisser place à du concret dans les conférences des deux constructeurs. Mais alors qu’attendre de la Playstation Vita et de la Wii U qui devrait débarquer d’ici moins d’un an? Même si on n’en connait pas encore tous les détails, petit aperçu de ce qu’on peut en penser.

Tout d’abord, la PlayStation Vita, nouvelle console portable de Sony qui viendra remplacer la PSP, qui malgré son âge a encore de beaux restes face à la 3DS. Les suppositions de « NGP » comme nom commercial sont à l’ouest, et c’est à ma connaissance la première console Sony qui porte un vrai nouveau nom depuis la première PlayStation. En dehors de ça, ce qui a été annoncé ne m’a guère surpris et correspond en gros aux rumeurs qui trainent depuis quelques temps. La Vita sera une Super PSP en gros : plus puissante, plus bel écran, plus de fonctions (gyroscopique, micro…), plus de connectivité (3G). Par contre, il me semble qu’elle vise exactement le même marché que la PSP, à savoir la console portable pour gamers. Au moins, Sony sait sur quel pied danser, et reste en terrain connu.

Du côté de Nintendo par contre, je suis plus perplexe. Je suis toujours assez enthousiaste à la sortie des nouvelles consoles de big N depuis la DS car elles étaient caractérisées par un arrêt de la recherche de puissance absolue pour miser sur l’originalité et le gameplay. Ca a donné notamment la Wii, un succès phénoménal mais souvent moqué par les « gamers purs » qui boudent son côté trop casual. La Wii U semble faire un revirement partiel… La présentation de Nintendo était axée autour de la manette, certes une nouvelle innovation avec cet écran tactile au centre. Mais autant la Wiimote avait pour but clair et précis de changer la façon d’interagir avec le jeu (et on a très vite compris comment ça marchait), autant les atouts de ce nouvel écran me semblent flous. Et Nintendo n’a pas fait grand chose pour l’expliquer.

La console en elle même est restée dans l’ombre, mais en gros on a compris qu’elle rivaliserait plus ou moins avec l’actuelle génération de Xbox et Playstation. A côté de ça, Nintendo semble vouloir renouer avec les hardcore gamers avec des annonces de jeux comme Darksiders 2, Assassin’s Creed, Batman Arkham City ou encore Tekken. Bref des licences qu’on n’aurait jamais trouvées sur Wii. La Wii U essaierait elle de réunir le meilleur des deux mondes, Casual et Hardcore, les Lapins Crétins et Ezio? Pour l’instant, il est encore tôt pour en parler, mais j’espère que Nintendo ne tente pas de faire un mouton à 5 pattes… La bonne nouvelle en tout cas, c’est que les périphériques Wii comme les jeux sont tous compatibles.

07th Juin2011

[E3] La guerre des Trois

by Alphajet

"Cet automne, ça va chier!"

Ca y est l’E3 est véritablement lancé, en témoignent les nouvelles vidéos présentées pour chacun des deux mammouths de la fin d’année: Modern Warfare 3 et Battlefield 3. Si vous voulez mon avis, on n’a pas fini d’en bouffer de la vidéo et du teaser de guerre moderne d’ici le mois de Novembre. Je vous laisse juge de la confrontation entre ces deux vidéos, mais j’avais d’ores et déjà envie d’émettre un petit avis sur le sujet, jme mouille !

Background : avantage MW3
Quand je parle de background, je veux dire où le décor est planté. Battlefield 3 semble pour l’instant campé sur le terrain Irakien à l’image du 1er Modern Warfare, du moins c’est tout ce que DICE nous a laissé voir. De son côté MW3 veut faire encore plus gros que son prédécesseur et nous a permis d’entrevoir une guerre totale sur Manhattan. Question dépaysement ça semble plus prometteur que les sables dont on finit par être autant lassé que la 2nde guerre mondiale.

Immersion : avantage BF3
Ici j’inclus les graphismes et la bande son. Malgré l’expertise d’Infinity Wards dans le grand spectacle, le nouveau Battlefield nous a montré un grand pas en avant, surtout si on le compare à son ancêtre. Le Frosbite 2 envoie du bois, on sent quand même que DICE a fait beaucoup d’efforts pour rendre des sensations encore plus prenantes. MW3 lui paraît plutôt dans la continuité du 2, séduisant mais pas très novateur.

Multijoueur : avantage BF3?
Difficile d’en dire quoi que ce soit dans la mesure où on n’en a rien vu pour l’instant. Les derniers Call of Duty, ont donné de bonnes expériences mais on ne peut nier l’épisode douloureux de la suppression des serveurs dédiés. D’autre part, l’expertise de DICE dans le domaine n’est plus à faire et les BF se sont toujours révélés impeccables dans ce domaine. Wait&See…

Casual : avantage MW3?
Là encore, difficile de s’avancer, mais si on part sur la continuité des précédents épisodes, Call of Duty reste une franchise plus accessible que Battlefield, surtout en multijoueur. On peut critiquer la faible durée de vie du mode solo de CoD, n’empêche que d’un point de vue casual c’est plus facile d’apprécier une campagne de moins de 10h qu’une de 30h. Idem pour le multi, il me sera très difficile d’investir des heures à « monter » en expérience sur BF et c’est pourtant la voie qui était suivie par le deuxième opus.

Verdict : vous aurez probablement déjà votre petit chouchou, en gros mon impression c’est plutôt Modern Warfare 3 pour la campagne solo qui se bouffera sûrement bien avec du popcorn et Battlefield 3 pour les accrocs du multijoueur, car DICE a certainement encore des atouts dans sa manche. Et si c’était Ghost Recon Future Soldier qui tirait son épingle du jeu en 2012 ? 😉

31st Mai2011

La grande foire de l’E3

by Alphajet

3 fois plus de monde qu'ailleurs aussi ! Bon courage aux journalistes

Ca y est, c’est reparti pour l’E3 qui est redevenu depuis quelques années l’évènement incontournable dans le monde du jeu vidéo. Enfin en tout cas commercialement parlant, rares sont les éditeurs et les constructeurs qui se permettent de ne pas y participer (Apple étant une notable exception). Alors on va bien sûr voir fleurir sur tous les sites et blogs de jeux vidéos des annonces de jeux et consoles quasi à la minute, ère « Web 2.0 » oblige, et des dossiers complets dans tous les magazines pour leurs traditionnels numéros d’été.

Mais malgré toute la sympathie que j’ai pour l’E3 et ce qu’il représente, je trouve quand même qu’il focalise un peu trop les attentions chaque année, et contribue à perpétuer le fameux cycle : Février-Août, il se passe rien / Septembre-Janvier, toutes les sorties de l’année. Évidemment, j’exagère comme d’habitude, mais il faut bien constater que les jeux annoncés lors de la conférence sortent au mieux 3 mois plus tard, une partie pour la saison de Noël (Modern Warfare 3 est un assez bon exemple cette année) et le reste l’année suivante à une date indéterminée. Donc l’E3 cristallise tous les regardes vers lui et quelque part, incite d’une part les joueurs à l’attendre avec impatience (et des économies) et d’autre part les développeurs à rester muets sur leurs créations avant son coup d’envoi. Bon, après je comprends aussi les éditeurs qui cherchent à vendre des containers de jeux entiers au père Noël…

D’ailleurs, c’est difficile de leur jeter la pierre quand on sait le budget que coûte le m² sur l’exposition. Et depuis quelques années, d’autres salon comme la GamesConference en Allemagne ou encore le Tokyo Game Show permet de répartir un peu mieux l’équilibre. Finalement, je crois que c’est le côté trop américain de l’E3 qui me dérange un peu. A toujours vouloir en faire plus que les autres, ça finira peut être comme la fable de la grenouille qui voulait devenir plus grosse que le boeuf : par exploser.