14th Oct2011

Bons plans d’automne

by Alphajet

Etrange armure très couvrante... mais la tête est protégée par un chapeau de toile? WTF?

Et oui, les feuilles mortes tombent, les prix aussi! C’est pas plus mal, Noël arrive bientôt, les taxes sont déjà là, donc le budget loisirs se la joue version allégée. Alors, y a-t-il quelque chose de sympa à se mettre sous la dent en ce moment? Bon, je devais sortir cet article plus tôt cette semaine, et je vous aurais fortement conseillé de vous prendre Duke Nukem Forever pour 9,99€ sur Steam… mais l’offre est terminée! A ce prix là, c’était un bon plan nostalgie, pour se rappeler de l’ère 56k (oui, oui, à l’époque j’ai joué en coopératif à Duke Nukem 3D par modem avec Torment!). Reste que 4 mois après sa sortie, on le trouve déjà pour moins de 20€.

Pour rester chez Steam, c’est la semaine THQ! Une promo par jour, mais il est possible qu’elles reviennent toutes le dernier jour de la semaine. Pour les amateurs de stratégie, viser Dawn of War II (et ses extensions) ou la série Company of Heroes au choix. Pour ceux qui sont plus branchés FPS, je vous propose Metro 2033, Stalker ou pourquoi pas Homefront, 5h de jeu à bas prix ça pourrait être rentable. En vrac sinon, du Titan Quest pour ceux qui attendent Diablo III avec impatience, ou les 3 derniers Tomb Raider de Crystal Dynamix.

Petit détour par Amazon qui nous fait un 3e jeu offert pour 2 achetés. Promotion classique mais efficace pour qui veut faire un tir groupé. Du Crysis 2, Dead Rising 2, Shift 2 Unleashed, Dragon Age 2 (à croire qu’ils n’ont sélectionné que des suites!). Par contre il ne reste que 5 jours pour en profiter.

Enfin pour les amateurs de précommande qui n’aiment pas se faire (trop) enfler, Cdiscount propose Battlefield 3 en édition limitée en précommande pour 44,90€ au lieu des 59,90 demandés sur Origin.

Voilà c’est tout pour aujourd’hui, ah oui, et ne vous laissez pas tenter par Bienvenue chez les Ch’tis, le jeu, même pour 1,49€ mieux vaut vous payer des Carambar.

03rd Août2011

Papy Duke fait de la résistance

by Alphajet

Faut espérer qu'on n'attende pas encore 13 ans pour avoir un vrai Duke potable

Duke ne s’avoue jamais vaincu, vous le savez. Faut avouer qu’aucun autre personnage n’a survécu à une absence de 13 ans (enfin je crois!). J’étais donc surpris en ouvrant ce matin mon Steam de voir un gros téléchargement de 527Mo… Curieux, je clique sur le détail et c’est bien ce bon vieux Duke qui se met à jour. Rares sont les gros patchs qui n’apportent pas de nouvelle fonctionnalité et Gearbox a donc bien sorti un premier gros patch d’évolutions, en attendant un DLC prévu lui pour la fin d’année.

Bah au départ, je me dis qu’ils ont probablement rajouté un niveau bonus, ou bien un nouveau mode multijoueur? Non, l’équipe de Randy Pitchford a écouté les critiques faites au jeu, et notamment sur l’assez ridicule limitation à 2 armes simultanées. Ridicule dans un jeu d’action bourrin comme DNF tout du moins. La principale avancée de ce patch consiste donc à pourvoir le sieur Nukem de 4 armes à la fois, mais uniquement dans la campagne solo. Les autres évolutions concernent l’ajout de la VoIP, l’anticheat VAC de Steam, des éclaboussures de sang sur le décor, des textures plus fines ou encore la possibilité de modifier le champ de vision… Bref, des modifications qui touchent plutôt le mode multijoueurs que je n’ai moi, absolument pas touché.

J’ai donc relancé le jeu pour faire un essai rapide de ce nouvelle inventaire boosté aux stéroïdes. Et là… j’ai pas compris. Je suis peut être devenu abruti, mais je n’ai vu aucune option pour porter ces 4 armes. J’ai d’abord cru que c’était une limitation du mode le plus difficile alors j’ai relancé un niveau un cran en dessous. Mais non… toujours 2 pauvres armes qui se battent en duel. J’ai essayé un autre niveau, rien… Bref, si vous avez la solution, n’hésitez pas à commenter! Mais ne me dites pas qu’on ne peut pas utiliser ces 4 armes à partir d’une sauvegarde existante, nom d’une pipe-bomb!

Au delà de ce patch mi-figue, mi-raisin d’après mon expérience, je trouve quand même courageux de la part de Gearbox d’assumer les erreurs d’un jeu qu’ils ont terminé comme ils ont pu alors qu’ils auraient pu le laisser mourir dans indifférence. Même s’il est un peu tard pour corriger le tir, et que le jeu ne deviendra jamais le hit attendu par tous ses fans, d’autres exemples ont prouvé qu’une longue campagne de patching pouvait littéralement transformer un jeu. C’est tout le mal qu’on peut souhaiter à Duke, mais pour le moment, c’est pas gagné, notamment avec le DLC annoncé qui ne semble pas casser trois pattes à un Pigcop…

28th Juil2011

Critique Casual : Duke Nukem Forever

by Alphajet

L'image brisée de Duke Nukem

J’ai vraiment voulu y croire, à ce retour improbable, tel une Formule 1 qui viendrait gagner un grand prix après avoir pris le départ de la dernière place. Je souriais rien qu’en découvrant la boite avec sa magnifique contre-plongée sur l’entrejambes du grand blond, et le DVD arborant son fameux sigle radioactif. J’ai même trouvé le générique d’introduction réussi, avec son célèbre morceau, l’odeur de cigare grillé et le goût des stéroïdes. C’est reparti pour botter du cul d’alien!

Le syndrome Expendables

Ils ont pas loin de 500 ans cumulés à eux tous 😉

Et là , je me rends compte qu’après 13 ans, Duke nous revient atteint par ce terrible syndrome… Mais reprenons au début. Tout commence par une vague impression, celle de retrouver un vieux pote d’enfance qu’on n’a pas revu depuis 20 ans. Il vous rappelle de bons souvenirs, mais dans son regard, on sent que quelque chose a changé. Ou plutôt, on a changé, mais lui pas. Vous avez vu le film de Stallone, The Expendables? Si ce n’est pas le cas, alors je vous le résume en quelques phrases. Notre brave Sylvester, constatant le succès des récentes suites de Rocky et Rambo s’est dit « Mais pourquoi que jreferais pas un bon vieux film d’action des années 80 avec plein d’flingues et plein d’gars musclés qui pètent la gueule aux méchants? ».

J'ai pas vu autant de seins dans un jeu depuis... Duke Nukem 3D ?

Ni une, ni deux, voilà qu’il débauche tous les ex-stars de l’époque (plus les quelques acteurs qui subsistent dans ce créneau) pour en faire une super équipe de balèzes et massacrer de façon improbable une armée entière. On prend les mêmes et on recommence en gros… Duke Nukem Forever fonctionne exactement sur le même principe. Un gros hommage à la série et en particulier DN3D sorti en 96. Et c’est du fan service plutôt bien fait, Duke nous balance régulièrement ses vannes, les babes sont toujours là, les Pigcops aussi, bref aucun élément de l’univers ne manque. Et ça partait bien, avec un premier niveau qui nous permet d’interagir avec pas mal d’objets, de constater les clins d’oeil au développement interminable du jeu en suggérant les activités que Duke a faites pendant 13 ans.

La séquence en Monster Truck, assez inutile au final

Mais rapidement, j’ai déchanté. Comme pour Expendables, il n’y a pas de scénario plus bidon, mais dans les deux cas, on s’y attend! Par contre, dans l’un comme dans l’autre, j’ai trouvé l’action plate et très inégale. Les armes sont pour la plupart moins réussies que dans l’original, hormis la chaingun qu’on se trimbale du début à la fin tellement elle est polyvalente. A côté d’un Shrinker quasiment absent, d’un RPG et Devastator aux trop faibles munitions ou d’un Freeze Ray inefficace, on finit vite par délaisser le côté fun et tourner avec les mêmes flingues. Et bordel, pourquoi avoir limité Duke a deux armes simultanées?? Du vécu: je me suis retrouvé au milieu d’un niveau sans munitions et avec 2 aliens en jetpack au dessus de ma gueule. Difficile de les tabasser au poing, et il a fallu que je réussisse parfaitement des jets de Pipe-Bomb en l’air pour réussir à les descendre. Alors OK j’ai joué en Hard, mais même en économisant les munitions, j’ai eu l’impression de courir après sans arrêt. Là encore, ce qui faisait le fun de Duke Nukem 3D, c’est son côté exagéré avec sa dizaine d’armes assez originales pour l’époque et le fait de pouvoir bourriner avec. Et là j’ai vraiment passé des moments à m’emmerder, à galérer à passer des zones juste frustrantes.

Les éléments interactifs sont nombreux au début, puis disparaissent quasiment. Dommage vu que ça constitue un trait caractéristique de Duke Nukem

Et comme dans Expendables, parsemé de scènes pseudo comiques, Duke peine à retrouver son humour grossier. Il est toujours là ouais, mais il est usé notre Dolph Lungdren du jeu vidéo. Fatigué de sortir les mêmes vannes, il nous sort quand même quelques clins d’oeil sympas: par exemple, dans DN3D il nous sortait « That was one Doom Space Marine » devant un cadavre en armure verte. Ici, l’analogie est bien trouvée lorsqu’il balance un « That was one Dead Space Marine ». C’est ça que j’aurais aimé plus trouver, un humour plus en adéquation avec son époque. Je suis déçu oui, mais Duke Nukem Forever n’est pas à jeter. Il aurait pu être une catastrophe complète, mais au final, Gearbox nous a sorti le jeu qu’il aurait du être en …2003. C’est comme si pendant 6 à 8 ans, 3DRealms n’avait quasiment pas du tout tenu compte des autres jeux sortis entre temps.

Pas de miracle, la licence Duke risque bien de couler!

J’aime quand un shooter me fait découvrir des lieux un peu originaux et DNF n’y arrive guère. Reste quand même un hommage particulièrement réussi au meilleur FPS du XXe siècle, dans le sens où l’esprit est totalement conservé, Duke est et restera à jamais un personnage à part, dans un univers où la faune ennemie est bien respectée (les Octabrains sont très réussis). Le seul problème, c’est que comme The Expendables,avec sa conception d’une autre époque il frise malheureusement la ringardise de très près…

Le pavé casual

1 h Durée de session: en mode difficile (3e cran), il faut vraiment entre 45mn et 1h de jeu pour avoir l’impression d’avancer. Par contre, jouer plus longtemps peut aussi être très agaçants tant certains passages peuvent être frustrants et m’ont fait perdre patience… Une heure semble adéquat pour progresser de 2 ou 3 chapitres.
Moyen Intervalle de session: idéalement une à deux sessions par semaine seront nécessaires. Mais n’ayant pas de fil conducteur très fort ni de mécaniques complexes, vous pouvez éventuellement l’envisager sur un rythme plus espacé (1 à 2 semaines d’écart)
Modéré Degré d’investissement: si vous ne voulez pas trop vous prendre la tête, jouez au pire en difficulté moyenne, car le mode difficile (et je ne parle même pas du mode dément qui se débloque à la fin) est parfois saoulant. Les niveaux défileront plus fluidement et vous demanderont moins de concentration.
12-15h Durée de vie: plus longue que beaucoup de FPS, mais pas trop longue. Certains niveaux trainent un peu en longueur, mais dans l’absolu c’est plutôt bien. J’ai mis environ 6 semaines pour aller au bout.
15-30€ Tranche de prix: vous avez attendu 13 ans, attendez donc encore quelques mois pour profiter d’un prix plus intéressant. Je dirais qu’il vaut le coup pour 15 ou 20€. Au dessus, c’est vraiment pour les fans.
Ringard Verdict: Gameplay très simple, linéaire, et bourrin. DNF est a priori un bon jeu casual, qui peut se terminer en quelques semaines. Mais avec sa durée de vie moyenne, ses passages crispants, sa répétitivité et son arsenal raté, son intérêt ne tient qu’à ses aspects humoristique, bourrin et honorifique envers le personnage. A essayer à petit prix pour ceux qui ont connu Duke3D en 1996, les autres passez votre chemin… Allez un D comme Duke.
13th Juin2011

Cadeaux reçus, tests en vue !

by Alphajet

On peut avoir 30 ans tous les jours? Non?

Malheureusement pas pour vous les cadeaux, chers lecteurs 🙂 Pas encore en tout cas. Non, il s’agit de mes 30 ans fêtés ce week end, qui m’auront comblé avec la présence de mes amis et notamment Torment descendu de Paris. Et parmi les cadeaux reçus, certains sont plus que directement en lien avec Casual Hardcore Gamer, comme vous pouvez le voir sur la photo !

Tout d’abord, un magnifique T-Shirt arborant les couleurs de notre blog, avec une bonne petite tonne de cartes de visite qui vont avec. C’est ce très cher Johnny Vegas qui a remanié notre charte graphique avec ses petits doigts d’artiste. Attendez vous à voir ces modifs très bientôt en ligne!

Ensuite, mes camarades de jeu se plaignant de mes disparitions récurrentes de Teamspeak lors de nos parties de Team Fortress 2 ou autre, pour des raisons aussi variées « aller chercher un coca » ou « donner à manger aux chats », j’ai reçu le très futuriste casque Logitech sans fil G930. Avec ça je ne vais même plus avoir d’excuse pour faire une pause 😉

Il avait attendu mes 30 ans pour sortir, c’était donc ça! Duke Nukem Forever, ce jeu déjà historique (pour son retard), j’en parlais vendredi…et le voilà déjà sur mon disque dur! J’ai déjà commencé à remettre mes pieds dans les bottes de Duke, alors vous aurez mes impressions prochainement.

Pour finir, c’est la petite dernière de Nintendo qui vient atterrir dans ma poche, la 3DS. Bon, elle est déconseillé aux moins de 7 ans, mais je pense que ça devrait aller pour moi 🙂 Là aussi, je ne manquerai pas de vous en parler dans les jours qui viennent.

J’en profite pour remercier encore tous mes proches pour leurs cadeaux, et je compte bien en profiter le plus possible.

10th Juin2011

It’s time to kick ass and chew bubble gum…

by Alphajet

Je ne me lasserai jamais de ses citations

And I’m all out of gum. Nom de Zeus, le jeu le plus attendu de tous les temps, celui dont le seul nom était une blague à lui tout seul pendant près de 14 ans, le cauchemar de tous les éditeurs, est enfin sorti. Non, non, pas juste une simple vidéo à l’E3 comme 3D Realms en a distillé au compte goutte pendant des années. Le vrai, l’unique, le seul Duke Nukem Forever est enfin là, grâce à Gearbox.

Alors bien sûr, je vous l’avais déjà dit, je n’en attends pas des miracles non plus. On ne peut pas blâmer ceux qui espèrent un jeu aussi grand que Duke Nukem 3D, mais comment peut on croire un instant qu’il égalera ce monument avec un développement si chaotique? Des années à tergiverser, à changer 3 fois de moteur de jeu, d’orientation, et finalement de développeur après la banqueroute de 3DRealms… Non, j’attends juste qu’il me redonne le sel du Duke, celui de la transpiration dans un marcel rouge, l’odeur de poudre d’armes démesurée et surtout cet humour et cette interactivité faite juste pour le fun que son ancêtre a su développer, et que trop peu ont su reprendre depuis.

Oui, ma corde nostalgique vibre bien plus que ma raison, et c’est toute un ensemble de bons souvenirs qui me remontent de cette époque. Et je ne demande pas plus que ressentir une fois encore cet état d’esprit décontracté pour retrouver ce qui ne m’arrive pas si souvent devant les derniers jeux : me marrer un bon coup. Alors évidemment, les tests vont pleuvoir, avec leurs lots de sarcasmes très probablement, et pour l’instant je préfère m’abstenir de les lire. Juste pour rester encore un petit moment dans cet état transitoire où je suis conscient que Duke Nukem Forever est vraiment sorti et que je peux encore croire que c’est le digne héritier de Duke Nukem 3D 🙂

03rd Juin2011

Haaa, much better!

by Alphajet

Toujours aussi fin et galant comme il nous l’a prouvé dans ses dernières vidéos, notre Duke débarque dans une semaine en Europe. Une fois n’est pas coutume il sortira d’abord en Europe avant l’Amérique du Nord qui devra attendre le 14 Juin. Mais la couverture publicitaire dépasse les magazines et les sites web aux US comme en témoigne cette sympathique affiche que l’on peut trouver dans plusieurs stations du métro New Yorkais.

De quoi peut il bien parler??

D’ailleurs, je rentre ce soir, il y a une fin à tout!

23rd Avr2011

L’instant détente du week end

by Alphajet

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas une BD que je vous propose, mais le dernier teaser de Duke Nukem Forever. Il n’y a encore pas si longtemps, je souriais avec ses multiples reports – même Gearbox s’y est mis – et ça faisait surtout vibrer ma fibre nostalgique. Maintenant? Je l’attends avec impatience !! Juste parce que j’ai l’impression de retrouver le fun et délirant que j’avais adoré dans Duke Nukem 3D. A vous de juger 🙂

Source de la vidéo : Bande-annonce #11 – Come Get Some ! Toutes les vidéos de Duke Nukem Forever

08th Avr2011

Le jeu du grenier n°2 : Duke Nukem 3D

by Alphajet

Alors cette fois ci, on ne pourra pas dire que ça n’est pas un titre connu 🙂 Alors que sa suite improbablement en retard (14 ans quand même) est toujours prévue pour le mois de Juin, je me suis subitement posé une question… Mais c’est que parmi nos lecteurs et lectrices, certains n’ont probablement jamais joué à Duke Nukem 3D!! Alors en attendant Duke Nukem Forever, je me propose de vous rappeler ce FPS mythique, et pourquoi il l’était!

Tout d’abord, je précise que Duke Nukem est d’abord apparu dans des Shoot Them Up latéraux au début des années 90. Même si le jeu a apparemment bien marché, je ne l’ai personnellement pas connu (j’ai plus joué à Commander Keen dans la même veine). Si je vous raconte ça, c’est que l’univers de Duke Nukem a été planté à cette époque. Et vous vous doutez bien que le scénario tenait alors parfaitement sur un post-it atrophié. Le voici dans son intégralité : Duke est une sorte d’ex soldat bodybuildé, un mélange de Dolph Lungdren et Rambo. Lui, il aime les femmes, les matchs de football et les grosses armes, mais un jour les extraterrestres viennent foutre le bordel sur la Terre, et donc dans sa vie.

Charmant pitch non? Et pourtant c’est ce qui a donné l’essence de Duke Nukem et l’a transformé en légende. Ce côté complètement décalé, bourrin, macho, grossier, presque ringard a rendu Duke irrésistible dans DN 3D. Si les jeux de plateforme l’ont fait connaître, c’est ce dernier qui l’a inscrit dans le cercle très fermé des jeux mythiques pour les raisons suivantes :

– Duke Nukem 3D n’a ni inventé le FPS, ni été le premier jeu en 3D, mais il a réussi à synthétiser le meilleur de tout ce qui existait à l’époque. Vous voyez World of Warcraft? C’est le même genre de succès. En fait, à ma connaissance, c’est le premier FPS à avoir essayé de reproduire un univers assez crédible, qui sortait largement des couloirs, grottes ou planètes étranges.
– L’humour! Dans la masse de jeux horrifiques ou stressants, Duke a apporté une couche de fun incroyable. De son inimitable voix (doublée par Jon St. John) qu’on retrouvera bientôt à tous les clins d’oeil du jeu (Alien, Doom, Terminator…), en passant par les armes comiques (Shrinker, coup de rangers!)
– L’incroyable interactivité pour l’époque. Vous en connaissez beaucoup des jeux qui vous permettent d’aller pisser? Où d’aller glisser des billets dans le string d’une stripteaseuse? Très rares sont les shooters qui aujourd’hui encore, proposent autant d’interactivité.

Il y a encore des tas de raisons qui peuvent expliquer le succès de ce jeu, mais je crois que le mieux serait presque encore de vous conseiller de l’essayer 🙂 Duke Nukem 3D a été le vent d’air frais qui a réellement lancé l’ère des FPS, beaucoup s’en sont inspirés, mais peu l’ont finalement égalé. Je crois que rien que retrouver ces atouts dans Duke Nukem Forever suffiront pour que je le considère comme un succès. En l’attendant je finirai sur une de ses fameuses citations : « It’s time to kick ass and chew bubble gums … and I’m all outta gum! » (en français dans le texte : « Il est temps de botter des culs et mâcher du chewing gum … et je suis à court de chewing gum! »

31st Mar2011

Bons plans de la semaine

by Alphajet

Jack déchire les prix

Allez histoire de vous faire dépenser quelques zeuros, une petite sélection de hits à petit prix. Une fois n’est pas coutume, c’est chez CDiscount que ça se passe, pour changer de Steam.

On commence par la Wii avec Madworld, ce beat them all bien gore mais plutôt fun que je vous proposerais en Test Casual d’ici quelques temps. Pour résumer, malgré sa relative répétitivité, il a quand même une sacré patte graphique qui personnellement m’a bien séduit! Le voilà pour 7,17€ seulement

On continue avec le même style de jeu et No More Heroes 2 sorti il y a moins d’un an et qui vous est proposé ici à 9,72€ (quels prix à la con au passage!). Franchement, un bon jeu à tester, surtout si vous aimez les combats de katanas 🙂

Pour finir ce début de soldes de printemps, retour vers le PC pour vous conseiller ou pas, vu les critiques assez unanimement mauvaises, Homefront tout juste sorti se voit déjà bradé à 31,96€. A vous de voir si le jeu en vaut la chandelle (haha), mais si vous préférez plutôt la réflexion à la baston, alors c’est vers Shogun 2 : Total War qu’il faudra vous orienter à seulement 31,02€ qui lui reste une valeur sûre.

Enfin pour tous ceux qui ont des « Balls of Steel », et toujours chez Cdiscount, vous aurez Duke Nukem Forever en précommande au très raisonnable prix de 34,99€ avec la livraison gratuite. Enfin, sauf si le jeu se révèle tout pourrave, auquel cas vous pourrez tous me jeter de gros rochers dessus.

 

27th Mar2011

Gearbox & Duke : la communication par l’autodérision

by Alphajet

Rien que ses répliques me manquent!

C’est un mythe, une légende depuis des années, cette sortie de Duke Nukem Forever. TOUS les jeux de mots ont été faits et refaits, dont le très célèbre « Duke Nukem For Never », un nouveau retard n’allait donc pas surprendre plus que ça. C’est donc une des infos qui a fait l’actualité cette semaine, le grand blond ne sortira son débardeur rouge qu’en Juin, un mois plus tard que prévu.

L’info en elle même n’a rien de surprenant, la majorité des jeux ne sort pas à la date attendue (bien que DNF soit un cas particulier!), mais j’ai bien aimé la façon dont Gearbox a fait passer la pilule, notamment vers les médias. Et finalement, j’ai remarqué que quasiment personne n’a râlé pour ce nouveau retard! En gros, l’idée – intelligente – de Randy Pitchford a été d’exploiter le sentiment qui émane d’à peu près tous les gens qui attendent Duke Nukem Forever : « on l’attend depuis si longtemps, alors un mois de plus ou de moins …! »

La méthode est à ma connaissance assez rare et assez novatrice pour être soulignée, de la part d’un studio de jeux vidéo. Mais à jeu exceptionnel (en tout cas par son attente), annonce exceptionnelle. Quelque part, ça permet d’éclipser la qualité du jeu en focalisant l’attention sur la fin attendue de la plus longue grosses de l’histoire du jeu vidéo. Et c’est plutôt bien vu, car plutôt qu’abreuver la presse sur les modes de jeu, ou les graphismes, ou des vidéos in-game comme c’est habituellement le cas, ils ne raniment que la flamme nostalgique du gamer des années 90… et ça marche plutôt bien! Reste à savoir si ce sera suffisant pour en faire un succès dans 3 mois mais il y a des chances pour que ça soit efficace sur moi!