28th Fév2011

About Alphajet

by Torment

Je connais Alphajet depuis 1994, on a démarré notre 4ième ensemble, et je me souviens, il était tout petit… faut dire j’étais très grand.
Moi j’étais déjà pas mal en passe de devenir un Hardcore, mais lui…. Il venait à peine d’avoir une Super Nes, et sa passion c’était l’athlétisme, c’est dire… J’avais une grosse longueur (et largeur) d’avance.

C’est moi qui ai été son initiateur aux plaisirs adolescents… Super Mario, Command & Conquer, Diablo, Mario Kart, et j’en oublie certainement… il avait eu certes avant moi des stimulations aériennes, mais il savait même pas faire « c: » sur DOS avant moi.
Quelle erreur de lui apprendre ces rudiments en informatique… Une course endiablée se poursuivit entre nos 2 machines… Je n’oublierai jamais les 20Francs de plus qu’il avait dépensé pour avoir une mémoire un tout petit peu meilleure que la mienne…
A la fin, Alphajet aura gardé un plus grand intérêt pour l’informatique en général , et moi pour les jeux plus spécifiquement.

On était complémentaires dans un sens. Il aimait appliquer les nouvelles technologies, comme le cable null-modem qui nous a permis de jouer à Conquest of the new world. Durant l’avènement de l’ère internet, il avait fondé sa guilde, la guilde de Mercure, qui comptait 121 membres avant même que le jeux ne sorte.

Et bien sûr, on a beaucoup expérimenté avec le jeu en ligne, Diablo en particulier. On devait être parmi les 100 premiers ados sur terre à avoir investi dans nos modems RTC pour jouer en ligne (le jeu en ligne était comme le St-Graal pour nous, une promesse d’utopie et de jouissance éternelle). Puis sont venus les LAN partys, auquelles nous avions participé. Alphajet, toujours l’esprit entrepreneur, avait rejoint un Clan: les Orion Fraggers, un clan Counter Strike qui se faisait une fierté de son très mauvais niveau. J’ai rejoint le clan une fois, mais l’orgie de câbles et de connexions en tout genre m’avait un peu rebutée.

Durant les études supérieures, en informatique bien sûr, Alphajet et moi on a un peu perdu contact, mais on avait quand même réussi à jouer à très longue distance (j’ai passé 2 ans au Canada). Les études allaient mal pour lui, et il semblerait qu’il se soit presque arrêté de jouer pour rattraper son niveau (il a quand même fini major dans son école d’ingé à la fin).

Aujourd’hui, notre ami Alphajet est marié, brillant(!) ingénieur en informatique dans une grosse boite (certains diront la seule grosse boite de sa région), et trouve peu de temps pour les jeux vidéos. Pourtant, sa passion est toujours là, mais se manifeste très différemment. Il passe plus de temps à lire les magazines sur les jeux vidéos qu’à jouer… Un fait que je lui rappelle assez souvent.

Mais cette prise de conscience a réveillé en lui cet éternel esprit d’entreprise… Et l’idée est partie de là. Créer un site pour les gens qui adorent toujours autant les jeux, mais qui ont peu de temps à investir: Casual Hardcore Gamers