05th Juin2013

Balade au Retrogaming Show vol. 3

by Alphajet

retrogamingshow_vol3_1

Je vous avais causé du Retrogaming Show il y a un mois environ, et malgré un mariage le samedi, mon fils encore tout petit (et oui j’ai un pitchoun de 3 semaines!), j’ai eu le temps l’occasion d’y passer pendant 2 heures le dimanche 2 Juin. Ca se déroule toujours au même endroit – les Docks des Suds qui est un espace dédié aux concerts la plupart du temps – mais cette année il avait investi encore plus de place. Et pourtant, il y a quelques trucs qui me sont restés en travers de la gorge

Mais revenons d’abord sur les points positifs de cette expo entièrement dédiée aux consoles et machines d’une autre époque, celle de la préhistoire du jeu vidéo. C’est tout d’abord le plaisir de retrouver ces dizaines de boites électroniques qui ont bercé l’enfance des plus « agés » et de les faire découvrir aux plus jeunes. Cette année j’y suis notamment allé avec deux gamins d’une amie dont la première console était la Nintendo DS. Alors quand je leur parlais de Gamecube ou pire, de Nintendo 64, ils se demandaient bien de quoi je parlais. Et bien ils ont pu essayer Mega Drive, Atari et NES, parfois avec succès (Super Mario Bros 3, Pacman, Duck Hunt…) et parfois moins (Altered Beast!). Mais l’essentiel est bien là, le retour vers le passé fait son effet et le superbe état de conservation du matériel fait plaisir à voir.

retrogamingshow_vol3_2 retrogamingshow_vol3_3

On retrouvait également des exposants qui vendaient des vieilles consoles et accessoires, ou des objets typés rétro, et les concours de Super Smash Bros, Street Fighter 2 ou Mario Kart 64 étaient toujours de la partie, avec à mon avis une meilleure organisation. D’autre part, cette année des conférences étaient organisées avec des invités geek célèbres – Le Joueur du Grenier (plus fin que d’habitude), RealMyop (plus grand que je pensais) ou Usul et Dorian – une très bonne initiative au final qui montre que le salon est beaucoup mieux préparé que les précédentes éditions. Dernier point, un concours de Cosplay était également organisé ; ça fait recette dans tous les salons manga/jeu vidéo, why not.

Bon alors avec tout ça, quel est le problème qui fait tâche au milieu de cette sympathique exposition?? Et bien, comme l’année dernière, je déplore un peu la rareté des exposants, pas très nombreux malgré la présence de Pix’n Love. Je n’ai pas trouvé la collection plus étendue ou plus  originale que l’an dernier, c’est même plutôt l’inverse. On voyait beaucoup de NES, Mega Drive, Super Nintendo etc mais moins de machines un peu exotiques. Mais surtout, je trouve que la présentation laissait à désirer alors qu’il y avait bien mieux à faire pour expliquer l’historique de chaque machine. Ou ne serait-ce que classer les machines par époque, mieux les mettre en valeur de façon générale. C’est même une régression par rapport au volume 2 qui comportait des fiches détaillées pour chaque engin.

retrogamingshow_vol3_4 retrogamingshow_vol3_5

Tout cela passerait encore, si l’addition n’avait pas été aussi salée!!! J’ai payé 8€ pour la précédente édition, et 15€ cette année (tarif enfant 8€…)! Quasiment le double, auquel s’additionne 2€ supplémentaires de « vestiaire pour sac à dos » obligatoire non mentionnés sur le site officiel ; raison invoquée : le vol de manettes l’année dernière… Mouais, en tout cas ça ne justifie aucunement le prix! Bref, pour les quelques maigres ajouts, j’ai trouvé l’inflation carrément violente et non justifiée. S’il s’agissait de payer les cachets des « stars » invitées, je trouve ça dommage car ça réduit l’accessibilité d’un salon qui vise à faire connaître ou revisiter l’histoire du jeu vidéo au plus grand nombre. Au passage, les verres de boisson soft à 3€… très cher payé les 15cl de coca.

Même si j’apprécie toujours l’initiative, probablement une des meilleures du genre en France, j’ai été vraiment déçu par cette trop forte augmentation du tarif (et les 12€ en prévente ne changent pas mon opinion).