24th Mai2012

Le retour en grâce du PC?

by Alphajet

Certes plus encombrant qu'une Wii... mais sinon achetez un portable ! 🙂

Histoire de parler un peu d’autre chose que Diablo III, parlons du … PC! Depuis quelques semaines, voire quelques mois, on entend souvent par ci par là que le PC est à nouveau une des plateformes de jeu préférées des développeurs, l’Himalaya de la technologie qui relègue les consoles au second plan. Alors c’est sûr que le carton que fait Diablo III en ce moment (et merde j’ai pas pu m’en empêcher) aide à transformer le moche souvenir de la tour beige en magnifique autel doré pour les gros éditeurs en quête de toujours plus de ventes.

Je crois en avoir déjà parlé un jour, mais tout est affaire de cycles. Les consoles sont conçues pour durer plusieurs années avec leur patrimoine génétique. C’est d’ailleurs pour ça qu’une console mal née devient très rapidement un petit mouton noir très moche qui finit par mourir dans l’indifférence générale. Comme par exemple la Lynx d’Atari ou la Pippin d’Apple! Et dans une moindre mesure, celles qui ont des lacunes techniques face à leurs concurrentes finissent par voir leur catalogue de jeux fondre comme un pain de beurre en plein Sahara.  C’est ce qui a fini par arriver à la Dreamcast ou la N64. Bref, aujourd’hui une console est censée être au top de sa forme pendant 5 à 7 ans, pour mourir quelques années plus tard.

A l’inverse, les PC sont eux plus flexibles, et il assez simple de remplacer une carte graphique, changer de processeur ou rajouter de la RAM. D’autre part, les constructeurs s’acharnent dans une compétition technologique qui les pousse à sortir une nouvelle génération de matériel tous les 12 à 18 mois. Alors oui, le PC est effectivement aujourd’hui la monture idéale pour fendre l’oeil de tous les fans de beaux graphismes. Oui, mais… Mais il ne faut pas oublier qu’à l’inverse, le PC s’est aussi beaucoup nourri des licences nées sur console. Aurait-il eu droit à un Red Dead Redemption sans la PS3 ou un Gears of War sans la Xbox360? Alors bien sur le papa de GoW et d’Unreal a bien craché dans la soupe PC à l’époque de Gears of War 2 en annonçant que c’était une plateforme en décrépitude. Et aujourd’hui, Cliff Blezinsky a bien retourné sa veste, mais jusqu’à quand? Et bien jusqu’à la sortie des PS4 et Xbox720 qui réamorceront un nouveau cycle de domination des consoles.

Alors, qu’on ne se méprenne pas, j’adore jouer sur PC donc ça me réjouit forcément. Je suis ravi de voir qu’il retrouve la faveur des éditeurs et développeurs, également depuis l’impulsion des jeux « indies », mais je sais que ça n’est qu’une période et que d’ici 2 ans, les consoles « After-Next-Gen » seront à nouveau l’objet de tous les regards. Et puis il ne faut pas oublier que la puissance ne fait pas tout, et qu’il y a bien d’autres critères qui sont déterminants pour faire un bon jeu.

Reste que si le PC reste un peu le « laboratoire » des développeurs, car plus ouvert, plus simple pour développer grâce aux outils de Microsoft (DirectX) pour les années qui viennent, j’espère que ça lui assurera de pas retomber dans le gouffre qui était le sien vers 2006 – 2007 quand les vautours-analystes prédisaient la mort du jeu sur PC.