28th Mar2011

Pourquoi j’ai adoré Metroid Other M: Un personnage féminin imparfait et donc intérressant

by Torment

Pas besoin de tourner autour du pot, j’ai adoré Other M. En fait le jeu m’a offert ce que j’ai toujours espéré de la série: une histoire centrée autour d’un personnage qui me plait. Malheureusement, alors que Metroid Prime a fait l’unanimité, Other M semble avoir causé un schisme entre une majorité plutôt vocale opposée à Other M, et une minorité assez silencieuse sur leur grande satisfaction.

Je fais partie de cette minorité, et je tiens donc à défendre ce qui fut pour moi l’une des plus belles expériences du jeu vidéo. Si vous n’avez pas joué à Other M, je vous recommande de remédier à ça, et de ne surtout pas lire cet article qui vous gâchera une bonne partie du plaisir.

image

Samus, enfant, vulnérable

 

 

Samus, adulte, vulnérable

 

 

 

 

 

 

Tour d’abord, je ne tiens pas tellement à parler des mécanismes du jeux, mais comme c’est une évolution importante, je vais dire ce que j’en pense. On tient la manette, comme une manette NES, et on joue en perspective 2,5D. Dans un sens, c’est un retour en arrière au bon vieux Super Metroid SNES, qui pour moi, reste le meilleur jeu sur cette console. Je trouve que ça marche remarquablement bien. La prise en main est ultra simple, on saute, on tire, tout est automatique, intuitif, et confortable. Les commandes 2D utilisées pour manipuler un personnage dans un environnement 3D fonctionnent mieux que je pouvais l’imaginer, je trouve que c’est une très belle réussite.

Le mécanisme, où on doit viser la wiimote sur l’écran, m’a paru gadget, et m’a assez vite énervé. Ceci étant dit, j’ai toujours plutôt apprécié l’innovation dans les jeux, et du temps que ça ne ruine pas l’expérience principale, j’aime bien essayer de nouvelles manières de jouer (même si ça ne marche pas vraiment).

Personnellement, j’ai beaucoup aimé cette transition, ce 360° où on revient au bon vieux mécanismes de Metroid d’avant. Mais je comprends et je respecte que tout le monde n’ait pas aimé. Ceci est essentiellement une question de goût, on aime la plateforme, où on ne l’aime pas. Ceux qui n’ont pas aimé la transition d’un FPS à un jeu de plateforme, je ne peux vraiment pas leur en vouloir.

image image

Passons aux choses plus sérieuses

Metroid : Other M a autre chose d’encore plus révolutionnaire que des mécanismes rétros innovants: une expérience centrée autour d’une histoire. En pratique, à certains « checkpoints », une vidéo d’excellente qualité nous raconte ce qui se passe. Cette histoire est narrée par Samus comme un évènement passé, c’est à dire que l’histoire du jeu est racontée comme si c’était Samus qui nous racontait ses souvenirs. Parfois elle fait des retours dans le passé encore plus lointains pour en raconter plus sur elle, ses origines, et ses relations avec les personnages. Beaucoup de joueurs ont été complètement stupéfaits par ce changement. Certains reprochent carrément qu’il y ait une histoire, des longues vidéos, et d’autres font des reproches à l’histoire elle même. Certains accusent même que le scénario est complétement machiste. Certains commentaires me paraissent mérités, mais pas tous, et je compte faire la part des choses.

image image

Certains n’aiment pas la voix

Déjà, la narration , où Samus raconte un évènement passé a énervé tellement de gens, qu’il faut que je m’exprime sur ce sujet.

Samus raconte une histoire qui a lieu dans le passé, et le ton de sa voix n’est pas toujours en accord avec le présent. A un moment, elle ouvre la porte, plein de marines surarmés derrière, elle fait une roulade, les vise, et ….. On s’attend à ce que Samus gueule quelque chose du genre « What the f***!!!!#!!@!!, I’LL KILL YOU!!! », et on entend …calmement… la narratrice dire quelque chose du genre: « Je fus très surprise de voir mes anciens collègues mercenaires en uniformes bleus marines…. Ah l’odeur du printemps… ».

Je défends quand même le travail de la narratrice qui a fait je pense un très bon boulot. Durant les scènes d’action, et même durant la narration, sa voix m’a paru tout à fait appropriée. Seulement des fois, la narration « passive » est employée durant des scènes d’action, et c’est vrai que ça passe souvent mal. Je pense que c’était tout simplement une mauvaise mise scène, du genre qu’on verrait dans un très mauvais film, ce qui montre que le jeux vidéo est encore à son enfance lorsqu’il s’agit de raconter une histoire.

Ceci étant dit, une voix monotone est loin d’être suffisante pour gâcher l’expérience.

image

Samus, ecstatique

image

Samus, furieuse

Certains n’aiment pas qu’il y ait une histoire

Certains joueurs sont tous simplement en colère que le jeu soit en pause tous les quelques checkpoints, pour prendre le temps de raconter une histoire engageante. Ces joueurs, veulent jouer, pour jouer, et semblent être insultés par toute tentative d’un « jeu » vidéo à provoquer une émotion à travers l’histoire, comme un livre ou un film peuvent le faire. A ces joueurs là, je respecte leur désengagement, et leur recommande plutôt de se tourner vers la multitude de FPS disponible, tel Call of Duty, dont la seule vrai vocation est de tirer non stop, d’exploser des gens, du décor, et de prendre des poses viriles. Plus sérieusement, c’est pas les jeux sans histoire qui manquent. Devil May Cry, Splinter Cell (prends ça Tom Clancy), Mario …. sont tous d’excellents jeux dont l’histoire est vraiment optionnelle.

Donc merci de ne pas trop se plaindre lorsqu’un jeu vidéo cherche à satisfaire une démographie majoritaire, mais rarement satisfaite, qui aimerait que le jeu vidéo devienne un moyen respectable de raconter une histoire et d’exprimer des émotions. Je précise quand même, que ça n’aurait rien couté à Nintendo de rajouter une fonctionnalité pour passer les vidéos (Press « A » to skip par exemple). Ça n’aurait énervé personne, et ça aurait fait plaisir à beaucoup de monde, d’autant plus qu’on peut visionner toutes les vidéos vues dans le menu principal.

image

Metroid M est sexiste, parce que Samus n’est pas une femme parfaite

Certains n’aiment pas l’histoire en elle même, pour différentes raisons. Mais de loin la raison prédominante que j’entends, est que l’histoire est essentiellement sexiste. Je suis essentiellement pas d’accord. Samus est au contraire une femme blessée mais courageuse, qui fait preuve de plus de profondeur que pratiquement n’importe quel autre personnage que j’ai jamais vu dans un jeu vidéo.

C’est simple, Samus est l’un des personnages principaux les plus intéressants que j’ai jamais joué, tout sexe confondu.

Il est vrai cependant que parfois l’histoire est parfois très mal racontée, et peut prêter à confusion. Je m’explique:

Surprise! Samus rencontre Ridley, alors qu’elle ne s’y attend pas du tout (oui, je sais, à force qu’il apparaisse dans chaque épisode, sa surprise peut paraitre surprenante). Elle tremble littéralement de peur. Puis elle se ressaisit et combat son ennemi, jusqu’à ce qu’on le bute.

Cette scène a souvent été interprétée, que parce que Samus est une faible femme, elle s’écroule face au moindre danger, d’où l’accusation sexiste. Je ne suis pas du tout d’accord. Tout d’abord, il faut être un peu familier avec le manga officiel, que j’ai eu la chance de lire en ligne. La colonie où Samus vivait en tant qu’enfant a été dévasté par Ridley, ses parents ont été tués sous ses yeux par cette créature surpuissante. Il ne me parait pas anormal qu’elle tremble de peur devant ce traumatisme d’enfance. Les scénaristes ont juste fait un très mauvais travail en oubliant de nous remémorer cet épisode pourtant clé de la série.

image

Mais par dessus tout, je trouve que Samus a d’autant plus de courage d’affronter son ennemi, quand on sait qu’elle est terrifiée face à lui.

Pour illustrer mon exemple, regardons Kratos, il n’a peur de rien, mais il n’a aucune crédibilité. C’est un personnage caricatural, voire comique de ne pas avoir peur quand il affronte le Kraken ou Zeus. Kratos est un personnage déshumanisé, dont la seule émotion est la colère, au point qu’on ne peut pas le prendre au sérieux. Ca n’empêche que j’aime beaucoup Kratos, et que jouer lui est un grand défouloir. Samus, elle, est un personnage qui a été humanisée: Elle est vulnérable, et doit faire preuve d’énormément de courage pour surmonter sa terreur. Il est intéressant de noter à ce stade, que les premiers Metroid sont des pastiches du film Alien et Ridley d’ailleurs un jeux de mot sur Ripley (et Ripley est d’ailleurs aussi un jeu de mots sur Ridley Scott le réalisateur du premier Alien). Ceci suggère que dans la tête des créateur de Samus, elle était sûrement plus proche de Ripley, que de Schwarzenegger (qui lui, pourrait être l’inspiration de Kratos).

A certains moments, Ripley se retrouve face à un alien qui la met à terre et s’apprête à la dévorer, elle est traumatisée. Est ce une faible femme sans défense? Bien sûr que non. N’importe quel humain normal serait traumatisé de peur. Mais cela demande un être humain exceptionnel pour maitriser sa peur et planter un scalpel dans la tête de la bestiole. Samus est dans la même position, elle est une humaine, surpuissante grâce à son équipement c’est vrai, mais elle doit tout de même faire face à des monstruosités terrifiantes. Elle a peur, et c’est sa capacité à surmonter sa terreur qui en fait un personnage fort.

Bref, cette scène ne montre pas une femme sans défense, juste un être humain vulnérable qui fait preuve de grand courage pour vaincre sa peur. Si cette scène avait été mieux expliquée, et Ridley mieux fait (qu’il est mal fait dans Other M!), ce passage aurait pu devenir une scène culte.

Oui, il y'en a qui reproche à Samus d'avoir peur contre ce gars là!

J'ai quand même réussi à trouver une image avec Samus et un Alien!!!

Samus suit des ordres de ses maîtres mâles: le varia suit

Le coeur du gameplay de Metroid est l’exploration et la progression. On traverse un univers hostile, on vainc des boss, on cherche des passages secrets, et au fur et à mesure on trouve un nouvel équipement qui nous rendra plus puissant, nous permettra de vaincre de nouveaux bosss et avancer dans l’histoire. C’est cette dynamique qui rend Metroid si passionnant, on commence nu comme un ver, et à force de monter en puissance on devient puissant, résistant comme un char d’assaut et rapide, agile comme une boule de flipper (clin d’oeil).

Cette progression entraine un très gros problème scénaristiquement, il faut trouver une excuse à chaque nouveau Metroid pour justifier que Samus perde tout son équipement. Dans Metroid Fusion, elle est séparée de son armure, dans Metroid Prime un choc lui fait perdre ses upgrades et à la fin elle les perd tous contre le boss final qui lui absorbe son armure etc….

Dans Other M, les scénaristes ont trouvé une nouvelle idée: elle rencontre son ancien commandant, Adam, et se soumet à ses ordres. Elle n’utilisera son équipement qu’elle a découvert qu’une fois que celui ci lui permettra.

Ceci peut paraître comme une preuve que Samus se soumet aux ordres des hommes, mais si on compare à un jeu viril, comme Call of Duty, on se rend compte que ce n’est pas aussi anormal que ça en a l’air initialement. Comme dans Call of Duty, Samus appartenait à un commando militaire, et pour se joindre au groupe, il est normal qu’elle se soumette à la hiérarchie. Elle suit donc les ordres d’Adam, son supérieur hiérarchique direct.

Une brève justification est donnée pour expliquer qu’elle ne doit pas utiliser ses powers bombs surtout, car cela pourrait détruire le vaisseau lui même. On est pas convaincu du tout, mais on s’en fout, avec un peu d’intelligence on se rend compte que c’est un subterfuge scénaristique pour nous justifier qu’elle n’a pas tout son équipement dès le début.

Il est vrai que très souvent ça fait vraiment ridicule: Samus traverse un monde en lave, et attend que Adam lui autorise d’utiliser le varia suit (l’armure qui protège contre la chaleur), sans lequel elle perd progressivement de la vie. Il est difficile de justifier que d’enfiler la combinaison de chaleur puisse mettre l’intégrité du vaisseau en péril!

Cette scène en particulier donne l’impression que Samus est une femme docile et dominée qui s’en prend plein la gueule à moins que le mâle maître ne lui donne la permission de se protéger. Cependant, si on met encore de la perspective, est ce plus stupide de débloquer les powers up quand Samus en a la permission, ou de « trouver » comme par hasard le grappin, juste au moment où on va en avoir besoin?

OK, Samus est une fille, mais quand même, il faut arriver à justifier cette garde robe (Et il en manque pas mal)

Samus est une femme courageuse, mais…

Mais il y a du vrai, Samus a une relation avec le commandant Adam qui laisse vraiment perplexe. Ces deux là semblent avoir une sorte de relation père/fille légèrement sado masochiste. Sans rentrer dans les détails, toute la famille de Samus a été tué par Ripley, euh… Ridley pardon. Elle finit par servir avec l’armée pendant un moment sous le commandement d’Adam, en qui elle semble voir un père de substitution. Durant toute l’aventure, Adam est glacial avec elle, et l’envoie chier à chaque opportunité qui se présente. Dès qu’ils se rencontrent sur le vaisseau pour la première fois, il lui demande : « Qu’est ce tu fous là? ». D’un autre coté, Samus semble se couper en 4 pour lui, risquer sa vie à la moindre opportunité qui se présente. Déjà elle choisit volontairement de se mettre sous son commandement, ensuite, elle refuse d’utiliser son équipement sans sa permission, finalement, il lui tire même dans le dos, sans que ce soit clair pourquoi. Bref, il y a quelque chose qui tourne pas rond entre ces deux là. Vers la fin, Adam se sacrifiera en s’éjectant dans l’espace avec les Metroids évolués que Samus ne pourra pas battre. Quand Samus, à terre, le supplie de ne pas y aller, il lui répond tout simplement qu’elle est la seule qui peut battre Ridley.

Samus serait elle une martyre? Aime-t-elle souffrir ?

Si Adam était un Pokémon, ce serait un Pokémon de glace

 

C’est simple, il n’y a aucun moment dans l’histoire que je me souviens où Adam se montre concerné par Samus. Il y a juste une scène, où il regarde sur son écran et où il semble paniquer quand il réalise que Samus est en danger. De son coté, Samus semble faire tout ce qui est possible, inclus risquer sa peau à de multiples reprises pour démontrer sa loyauté à son commandant.

48 Hours to shoot me in the face?

On ne peut s’empêcher de penser, que la morale, s’il y en a une, c’est que si vos parents sont froids et durs avec vous, c’est qu’ils vous aiment. En d’autres mots, si Papa rentre bourré le soir, te traite de grosse merde, et qu’il casse les bouteilles de bière sur ta tête, c’est pour ton bien. Un bien belle leçon à donner aux enfants!

Oui, mais….

Cependant, Metroid Other M ne vise pas les enfants, c’est un jeu interdit aux moins de 16 ans. Il explore les relations parents/enfants du point de vue d’adultes mûrs, et pas d’un point de vue enfant. Adam n’était pas le père de Samus, et encore moins un père abusif, il était son commandant, en qui elle a visiblement cherché une forme d’affection qui a été cruellement absente dans sa vie. Et cette relation que Samus et Adam ont est clairement un gros noeud dysfonctionnel, ils feraient bien de faire de la thérapie ensemble.

Je ne peux m’empêcher d’être vraiment triste pour Samus, il y a un élément profondément solitaire dans le personnage. Dans chaque aventure elle est seule du début jusqu’à la fin, les seuls autres personnages conscients avec qui elle interagit cherchent à la tuer, au point même qu’elle parvient à développer de l’affection maternelle pour ces saloperies de Metroids. Dans mon interprétation, Samus est l’opposé du personnage dépendant, elle fait plutôt penser à un personnage dysfonctionnellement indépendant! Elle est en manque cruel d’affection, mais est tellement effrayée de développer des relations qu’elle se tourne vers des personnages froids et distants. Peux être a-t-elle peur de perdre son entourage, comme quand elle a perdu ses parents face à Ridley? Quand elle a rencontré celui ci, son traumatisme aurait refait surface, expliquant qu’elle tremble de peur?

Adam se son coté, se montre concerné par Samus quand elle n’est pas là, mais quand il se sacrifie à la fin, peux être parce qu’il veut la sauver elle plus que tout, tout ce qu’il trouve à lui dire: « Tu es la seule qui peut battre Ripley,… Euh Ridley pardon ».

Samus, se protégerait elle plus qu'on le pense dans son armure?

Je comprends que beaucoup de gens aient pu voir en Samus un personnage qui ne correspondait pas à leurs attentes. Mais à ces gens là, j’ai envie de vous demander, qu’attendiez vous? Un personnage comme Kratos, invulnérable, cruel, sans peur, et comique? Un clone féminin de Schwarzenegger (Beurk!)?

Non! Pour l’instant, il n’y a qu’un seul modèle de personnage féminin que les gens veulent voir, un énième clone de Alyx Vance (Half Life 2) ou Jade (Beyond Good&evil). Ces personnages féminins, sont mentionnés comme des modèles, elles sont intelligentes, indépendantes, tout en restant un poil sexy. On n’ose pas donner de défauts aux personnages féminins (à part d’être TROP intelligentes ou sexy ou indépendantes) car on sait qu’on va être négativement critiqué et dire qu’on donne un mauvais exemple. Cependant, ces personnages féminins sans défauts, sont justes des clones féminines de Tintin. Tintin, avec qui j’ai appris à lire je précise, est un excellent modèle pour un enfant de 7 ans. Si j’avais une fille, je serais contente qu’elle prenne Alyx Vance comme modèle (plutôt que Lara Croft ou Peach).

Cependant, je le répète, Metroid Other M vise un public adulte (interdit aux moins de 16 ans bordel!!!), il me parait donc approprié de développer un personnage humain, vulnérable, réel, qu’un public adulte peut comprendre. En cela, je pense qu’Other M a été avant gardiste et nous livre exactement cela.

...de chair et de sang

Humaine, vulnérable,...

 

Malgré ses défaut… Non!… Grâce à ses défauts, Samus est facilement un des personnages principaux le mieux développé du jeu vidéo. Elle ne plaira pas à tout le monde, mais après tout, c’est aussi ça qui fait un personnage humain, c’est qu’il provoque des réactions différentes en tout le monde. De mon coté, j’ai aussi trouvé la relation entre les 2 protagonistes un peu dérangeante, mais je suis ravi qu’Other M nous ai présenté une vraie histoire, qui tourne autour d’une relation complexe entre des personnages, dont une grosse proportion ne sont même pas humains d’ailleurs. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’Other M aura fait parler de lui et suscité la controverse. Moi je dit

BRAVO!                                             BRAVO!                                                 BRAVO!

Esperons que Samus aura un avenir qui la fera sourire

Samus fonce dans la bonne direction avec Other M

 

Finalement, à ceux qui n’ont vraiment pas aimé Other M à cause de son scénario, je vous prie de garder en tête que c’est parce qu’Other M est un des premiers jeux vidéos qui met en place un scénario. En d’autres mots, si l’histoire ne plait pas, c’est déjà qu’une histoire existe, et ça, c’est une petite révolution.

Soyez donc reconnaissants malgré tout, pour les autres jeux similaires qui sortiront, et qui prendront la peine de raconter une histoire, et qui j’espère cette fois vous plaira.

Finissons sur une petite métaphore, si on lit un seul livre et qu’on aime pas le contenu, pas la peine de brûler tous les livres. C’est à vous de demander des livres qui racontent des choses qui vous plaisent. Quand on regarde les films, il n’y en a souvent pas plus de 10% qui nous intéressent, mais si ces 10% existent, c’est en grande partie parce qu’on encourage aussi les 90% autres à exister. Bref, l’important est d’encourager les jeux avec une histoire, même s’il celle ci ne vous plait pas.