21st Sep2011

A l’Origin du mal

by Alphajet

On dirait pas une scie circulaire leur logo là?

Vous savez tout le « bien » que je pense de la multiplications des plateformes de téléchargement sur PC … Non? Pour ceux qui l’auraient ratée, je vous invite à lire mon opinion. Mais pour faire court, je pense que c’est un non-sens pour la sauvegarde du PC comme plateforme de jeu, face à la concurrence des consoles. Mais même si Steam a ma préférence car c’est le pionnier, le plus complet mais aussi le plus expérimenté, il ne faut pas cracher dans la soupe avant de l’avoir goutée! Petit tour d’horizon d’Origin, la plateforme d’Electronic Arts.

Bon d’entrée, EA l’a jouée un peu bourrin en migrant sans avertissement tous les comptes utilisateurs EA (genre mon compte sur Command & Conquer) en comptes Origin. Ça n’est pas si grave que ça au final, mais il aurait été moins agressif commercialement parlant de poser la question au joueur. Parce que là, ça ressemble clairement à une méthode très rapide et facile pour EA de revendiquer 4 millions d’adeptes sur sa nouvelle plateforme!! Pour compenser et nous convaincre d’utiliser Origin, l’éditeur nous propose généreusement de choisir une vingtaine de jeux « bradés » à 4,99€ (cherchez plus, c’était jusqu’à hier). Plutôt sympa, même si cette liste est plutôt composée de vieilles gloires (SimCity 4), quelques jeux très moyens (les 2 Need For Speed parmi les plus pourris de la série), et pas mal que j’avais déjà. J’ai donc porté mon dévolu sur Spore, histoire de le découvrir avec la plateforme.

Avant d’installer le logiciel, lisons un peu les conditions d’utilisation. Comme sur Steam, chaque licence acquise est strictement personnelle et liée au compte utilisateur. Pas de possibilité de revente donc. On doit également accepter qu’EA collecte des données sur notre matériel en vue de mises à jour, et que ces dernières se fassent automatiquement. Là aussi Steam fait de même. EA nous assure également ne pas vendre nos informations personnelles à des tiers: y’a intérêt! Originalité, j’apprends que la plateforme est disponible sur les mobiles, pas mal comme idée, surtout vu qu’EA vient de racheter PopCap Studios auteur notamment du hit Plants VS Zombies. Ahh j’arrive au point 7, où on apprend que si EA cesse le support d’Origin, on perdra tout simplement le droit d’utiliser nos jeux achetés sur la plateforme… Et qui dit multiplication de la concurrence dit des gagnants et des perdants. Je crains que dans les années à venir on ait malheureusement à se confronter à ce genre de cas.

Bon allez, j’accepte, de toute façon j’ai pas le choix si je veux tester pour vous! Connexion… OK. Faut choisir un avatar parmi une liste prédéfinie issue de jeux EA, dommage qu’on ne puisse pas en créer un. On gère ensuite les options de confidentialité, avec la possibilité ou non d’ajouter son nom réel ou encore d’être recherché sur Origin via son profil Facebook, XBox live, ou son email.

Fight!

L’interface se lance enfin et je remarque qu’elle est apparemment toujours en bêta. Très simple et épurée, elle est pour l’instant assez vide : la boutique est strictement limitée à des produits EA : Dragon Age, Mass Effect, Need For Speed, FIFA, Battlefield, Medal of HonorLes Sims! Par contre, bonne nouvelle, Battlefield Bad Company 2 que j’avais acheté via EA Download Manager il y a plus d’un an est immédiatement récupéré et transféré sur mon compte Origin. Là j’applaudis. Par ailleurs, la vitesse de téléchargement est similaire à celle de Steam sur ma connexion (825Ko/s), pas de problème apparent de stabilité.

Electronic Arts semble donc avoir correctement dimensionné ses ressources matérielles pour gérer sa plateforme. Reste à savoir si elle saura durablement séduire des utilisateurs choyés par Valve. Par exemple, Origin propose déjà quelques promotions, mais rien de bien transcendant et quand Steam propose souvent -10% en pré-commande sur des jeux neufs, on se retrouve ici avec Battlefield 3 à 60€… Je trouve ça vraiment excessif pour du dématérialisé, alors qu’on ne sait pas encore quelle sera la pérennité d’Origin. Pour l’instant, je ne suis pas séduit par une plateforme qui ne fait que copier Steam en moins bien.