03rd Oct2011

On relance le débat n°9 : les précommandes

by Alphajet

"Sans aucun coût supplémentaire" encore heureux! Exemple typique de faux argument de vente

Depuis quelques années, et notamment par le biais des grandes enseignes comme la FNAC ou Amazon en ligne, les précommandes se sont généralisées. Alors cher Michel, les précommandes, comment ça marche? « Et bien, c’est un mécanisme de commande avant que le produit soit disponible chez le fournisseur. Par conséquent, l’acheteur paye un produit qui n’existe pas encore sur le marché! Formidable non? » Merci Michel (Chevalet pour ceux qui ne l’auraient pas reconnu). C’est grâce à ce système qu’un acheteur de Duke Nukem Forever a attendu 10 ans son jeu…

Le pour

– Les « early buyers » comme on les appelle bénéficient parfois de bonus spéciaux dans le jeu
– Les prix parfois plus avantageux

Le contre

– On achète un jeu sur la seule base de sa réputation
– On garnit bien gentiment la trésorerie des revendeurs

Mon avis

Personnellement, je n’ai fait ma première précommande que très récemment, en achetant From Dust 2 jours avant sa sortie. C’était du coup plus pour l’installer dès qu’il serait dispo que vraiment profiter d’un quelconque avantage. Encore une fois, sur le fond, je n’ai rien contre les précommandes: si les gens se font plaisir en commandant un jeu 3 mois à l’avance, tant mieux. D’autant plus quand l’éditeur fait un effort particulier pour donner un petit cadeau à ceux qui lui font confiance (map supplémentaire, arme exclusive, etc…) ou comme Steam le fait, proposer le jeu 10% moins cher. Hormis ce dernier argument, je vois peu d’intérêt à précommander pour un joueur « Casual Hardcore » dans la mesure où on aura un nombre limité d’heures à consacrer au jeu. Qu’on l’ait le jour de sa sortie ou 2 mois plus tard n’est souvent pas primordial.

Mais les éditeurs jouent sur la fibre acheteuse des joueurs en multipliant les éditions collector en précommande pour les inciter à payer plus cher ET en avance leur jeu. Là je tique un peu plus, mais c’est le merchandising d’aujourd’hui. Il y a vraiment un public pour ça, et tant que ça ne cause de tort à personne, après tout… Libre à chacun de dépenser son argent comme il veut. Et vous, vous en pensez quoi?