24th Juil2012

On relance le débat n°11: les DLC

by Alphajet

Aah les DLC! Ils ont tellement fait parler d’eux ces dernières années – surtout en mal – qu’un nouveau débat les concernant parait presque superflu. Ca doit faire presque un an que je voulais aborder le sujet, donc il a eu le temps de macérer un peu dans mon cerveau. J’étais d’abord extrêmement critique vis à vis des DLC mais je dois avouer que j’ai légèrement révisé mon jugement. Le DownLoadable Content au final, est ce si nouveau que ça ?

Le pour

– Possibilité d’étendre la durée de vie d’un jeu qu’on apprécie
– Prix souvent mesuré comparé au jeu original
– Le côté pratique et rapide du téléchargement de contenu

Le contre

– Faire passer des vessies pour des lanternes en vendant plus tard une partie du jeu déjà terminée
– Les DLC rachitiques ou cosmétiques
– En gros toutes les dérives qui visent à prendre le consommateur pour un pigeon

Mon avis

Oui, moi aussi je déteste les éditeurs qui profitent du principe des DLC pour nous fourrer tout et n’importe quoi, parfois des prix délirants. Oui, je mettrai bien au bûcher Bethesda pour avoir été parmi les premiers à suivre cette voie avec leur fameuse armure de cheval, ou Capcom pour avoir été un des pires artisans de la DownLoadable Arnaque avec ses misérables packs de costumes pour personnage (qu’on débloquait auparavant en progressant dans le jeu) ou ses fameux contenus vendus plus tard mais déjà présents sur le DVD du jeu!

Mais revenons à ma question initiale : le principe du DLC est il vraiment novateur? C’est pour cela que j’illustre ce post avec Command & Conquer : Covert Operations. En tant que vieux joueur PC, c’est dans ma mémoire la première extension – add-on comme on disait à l’époque – à laquelle j’ai joué. On est alors au milieu des années 90 et c’est une pratique qui devient de plus en plus habituelle. Pour rentabiliser le travail effectué sur un jeu, l’équipe de développement prolonge l’aventure avec de nouvelles missions, une nouvelle histoire… Qu’est ce qui est vraiment différent d’aujourd’hui? A l’époque, ces extensions étaient vendues dans le commerce pour environ 15€ à 30€ avec un contenu conséquent.

Or le DLC est aujourd’hui souvent moins cher et permet aux développeurs de s’affranchir du support physique et de ses coûteux frais de distribution. Du coup les produire est plus rentable, mais ça ne me dérange pas tant qu’on en a pour son argent! Les éditeurs qui tombent dans la facilité sont évidemment à blâmer, mais bien utilisé, le DLC est un excellent moyen de prolonger le plaisir d’un jeu tout en soutenant le travail de longue haleine des développeurs.

Le constat est donc très simple, ce sont les joueurs qui doivent inciter les éditeurs à produire des contenus de qualité en les privilégiant aux cartes multijoueurs à 3€… Et vous, vous en dites quoi?