28th Fév2011

Notre best of 2000-2010

by Torment
Top 2000 - 2010

Qui seront les élus de notre coeur de cette décennie?

Comme premier article, on a décidé que ce serait une bonne idée de faire une liste des meilleurs jeux de la décennie, parce que c’est un bon moyen de prendre connaissance de NOUS… Et c’était vraiment facile et rapide à faire pour le lancement du site. (Argh la deadline du 29/02/2011!!!)

On s’est dit que communiquer sur les jeux qui nous ont le plus marqués ces 10 dernières années est une bonne manière d’en apprendre sur nous pour ceux que ça intéresse.
Cela vous permettra de comprendre nos goûts ou nos à priori (on ne mentionnera pas certains jeux bien critiqués qui ne nous auront pas marqué).

Voyez donc ça comme une présentation sous un nouvel angle: Alphajet’s & Torment’s games of the decade!

« Best of » Torment

Diablo2Diablo 2 & Team Fortress 2
Ce sont certainements les jeux que j’ai le plus joué dans la decennie. Diablo 2 est sorti durant ma première année de FAC, où moi et mes amis avions plus de temps à consacrer aux jeux que nous avons jamais eu.

Team Fortress 2 est apparu à un moment où nous avions tous peu de temps, mais il est tellement plus facile de faire des parties courtes (qui prennent très longtemps quand on les enchaine à la suite) que j’y ai joué à peu près 250 heures. Les heures ont été pourtant assez bien investies quand je considère que j’ai passé très peu de temps à y jouer seul.

Eternal DarknessEternal Darkness
Un jeu moyen au premier coup d’oeil, graphismes un peu délavés, maniabilité pataude, pourtant c’est un des jeux qui m’a le plus marqué. Ce n’est pas à cause de ses innovations nombreuses et sympathiques, qui finalement ne marquent pas profondément l’expérience. C’est la personnalité du titre qui pour moi, est la plus marquante que j’ai connu (après Planescape Torment). En lisant un livre ancien, on redécouvre des mêmes lieux clés de l’histoire à travers différentes époques et personnages, pour découvrir un univers qui dépasse notre compréhension. Malgré un scénario qui pourrait facilement partir en tangente, l’univers reste cohérent et passionnant tout le long.

Metroid Prime & Other M
La saga Metroid est une leçon de comment redéfinir un genre, tout en en conservant l’esprit de la série, et en même temps en la faisant évoluer. Metroid Prime est le premier FPS console que j’ai aimé car il enlevait la mécanique de visée, et en la remplaçant par l’exploration. La randonnée à travers les ruines Chozo était passionnante, et nous faisait vraiment vivre l’exploration de Tallon IV.
Other M, a encore radicalement changé de formule, en nous présentant un jeux de baston dirigé par une histoire superbement mise en oeuvre, au point que parfois on se croirait en train de voir un film. Cette histoire, quoique faible par moment, nous fait découvrir en Samus Aran, une héroïne au caractère humain, complexe et attachant.

Prince of Persia - Sands of TimesPrince of Persia : Sands of Time
J’ai mis 6 heures montre en main pour le finir à 100%, mais quelle intensité!
Les mécanismes du jeux donnent au prince une agilité et une simplicité de prise en main inégalée jusqu’à ce jouer. Le but du jeu est de traverser les différentes salles du chateau, en utilisant les aptitudes acrobatiques du prince. C’était l’objectif du premier Prince of Persia, et autant celui ci était ennuyant, autant le nouveau est passionnant. Cela aide beaucoup, que tout au long de l’aventure, on est accompagnée de Farah qui est un des personnages féminins les plus intéressant qui ai jamais été dans un jeu. L’histoire, qui parait peu intéressante au début, prend au fur et à mesure de l’ampleur, pour finalement se clôturer sur une histoire qui m’a intensément touchée.

Batman: Arkham Asylum
Encore une fois un jeu court mais marquant. Ce jeu est largement à la hauteur des très bon films qu’il y’a eu sur le Dark Knight. Dans un sens c’est un jeu qui n’a rien de revolutionnaire, ni l’histoire, ni les mécanismes, mais la réalisation est tellement parfaite, l’univers tellement intense, que l’expérience est très marquante.

Mass Effect
Mass Effect est là haut car il a redéfini le jeux de rôle moderne. Un jeu qui reprend les principes des RPGs, mais qui parvient à rester assez court pour être jouable (j’ai réussi à le finir en 25 heures « seulement »). L’excellente histoire, les personnages profonds, les quêtes variées, la cohérence et la beauté de l’univers, m’ont complètement séduit et je me suis retrouvé complètement entrainé dans ce titre.

Mario Kart Double DashMario Kart : Double Dash
Mario Kart existe depuis longtemps, et l’épisode Gamecube ne marquera peut être pas les esprits de tout le monde, mais il aura certainement marqué le mien. C’est simple, Mario Kart est le seul jeu que mon père apprécie sincèrement jouer avec moi. Et ces quelques parties doivent être les seules vraies experiences de famille que j’ai eu avec les jeux. Dans un sens, il n’y a que Mario Kart qui aura fait traverser mon père dans mon monde.
Mario Kart est rapidement accessible, fun, et le jeu contre balance pour les moins bons joeurs en leur donnant des meilleurs objets. Mario Kart est pour moi le seul jeu vraiment familial.

OkamiOkami
Un beau jeu n’est pas nécessairement un bon jeu, mais Okami met une sacrée claque, sans nécessairement faire fondre nos processeurs. L’univers d’Okami est poétique, fabuleux, merveilleux, enchanteur, onirique… les superlatifs ne manquent pas, mais pourtant l’expérience est difficile à décrire. Ce Zelda-like, mieux que Zelda à mon avis, nous fait vivre une aventure poétique, fabuleuse, merveilleuse etc…. Dans ce jeux, on incarne Amaterasu, la déesse du soleil, réincarnée en chienne, qui fait pousser les plantes sous ses pieds, traverse un japon folklorique … Celle ci doit terrasser divers démons ou dieux qui veulent plonger la terre dans l’obsurité éternelle avec…. un pinceau divin qui peut altérer l’espace temps…..Une expérience vraiment difficile à décrire, mais elle en vaut la chandelle. Il est tellement dommage que la dernière partie du jeux paraisse un peu baclée. Mais le reste du jeu est tellement bon, que ça en vaut largement le coup.

Mentions spéciales:

Ceux là ne m’ont peut être pas autant marqués, mais méritent le détour!

Castlevania: Order of Ecclesia. Un jeu en 2D que je me suis régalé de jouer durant mes long trajets de train. Malgré la 2D, et les petits écrans DS, OOE a une réalisation superbe, un gameplay extrêmement réussi.

 

Splinter Cell Splinter Cell: Sam et moi en avons traversé des aventures. La sensation d’être un agent d’élite plongé seul (et à 2 des fois) dans le coeur du territoire ennemi nous offre une forte sensation à la fois de puissance et de vulnérabilité inoubliable.

 

Paper Mario 2: Original, touchant, drôle, nostalgique et neuf tout à la fois, une petite aventure qui nous fait découvrir l’univers de Mario sous un tout nouvel angle (haha). Un grand plaisir du début à la fin. Très dommage que Super Paper Mario n’a pas été à la hauteur. Cela aurait pu être une très bonne série.

God of War: Quelle experience! Kratos est un peu un personnage trop simpliste pour me marquer, mais quelle expérience d’être le dieu de la guerre, brutal, cruel et assoiffé de vengeance.

 

Dead Space Extraction: La preuve qu’on peut avoir une expérience formidable, en coop, avec un shooter, avec une wiimote, et une histoire digne de ce nom.

 

Shadow of the Colossus: J’ai acheté une PS2 rien que pour y jouer, et dès que j’ai commencé à y le faire, Sony annonce qu’ils le sortent en HD… Le peu que j’y ai joué, j’ai enormément aimé.

 

Valkyrie profile: Un jeux raté en bien des manières, mais porté par sa bande son, ses graphismes, et ses personnages secondaires. En tant que Valkyrie on assiste aux derniers instants de nos futurs alliés. Ce sont toujours des moments forts et nostalgiques.

Bioshock 1&2: Le premier avait plus d’originalité et le second était plus prenant. Le 3 promet d’être du très lourd.

 

Phoenix Wright & Sam n Max: Le premier parce qu’il garde le point’n click vivant, et le second car il est aussi bien que l’ancien, et me donne espoir que le point’n click revienne à sa gloire d’antant.

 

ATC (Air Traffic Controller): Je n’arrive pas à m’arrêter d’y jouer!!!

 

 

Ma liste inclut un peu tous les genres de jeux. Il y’a du RPG, du FPS, de la baston, mais surtout des jeux d’aventures. Il n’y a pas de RTS, ou de jeux de baston, mais il aurait pu. Si les Point’n Click étaient encore à la mode, je suis sûr qu’il y en aurait davantage. Pour moi, les jeux sont des aventures qui me font vivre dans un univers où il y’a des choses à explorer: que ce soit une histoire, un personnage, un univers, une émotion n’importe quel concept qui me percute.
Cela arrive assez rarement qu’un jeux me touche profondément, mais ces jeux y sont parvenus. Cela est peut être du à l’histoire, aux personnages, ou simplement parce que je peux jouer avec certains amis ou de la famille. Ces jeux vidéos auront vraiment su me faire sentir vivant.

« Best of » Alphajet

Alors ma liste à moi comprend :

Diablo II aussi, je pense qu’il y mérite largement sa place tellement c possible d’y jouer encore aujourd’hui. Une référence qui n’a pas vraiment été égalée, il a toujours eu un je-ne-sais-quoi de mieux que les autres Hack&Slash

 

Supreme Commander pour son zoom fabuleux, et un vrai jeu stratégique sans être un wargame austère. Même si je ne considère pas le jeu comme parfait, il a été suffisamment novateur dans son style pour devenir une référence

 

Portal pour avoir fait le premier non-FPS intelligent, si bien écrit, intense et jamais crispant. Pour moi une vraie réussite partie d’un concept simple mais génial.

 

Team Fortress 2 pour son gameplay à la fois simple et profond, qui permet de prendre beaucoup de fun, tout en ayant une marge de progression énorme pour ne rarement s’ennuyer. On a beau jouer sur des maps récurrentes, chaque partie est différente. Et un suivi du jeu exemplaire !

Il-2 Sturmovik : j’hésite presque à l’inclure… Ce n’est pas un grand jeu à proprement parler, mais c’est l’incontournable simulateur de vol de cette décennie (avec Lock-On). Je n’y ai pas beaucoup joué, disons que c’était une période où je jouais beaucoup moins aux simulateurs de vol, mais c’est encore le simulateur WW2 le plus joué, toujours d’actualité, en attendant « Battle of Britain » des mêmes développeurs.

Battlefield 1942: une des petites révolutions du FPS multijoueur. Exit les deathmatchs basiques de Quake III, BF 1942 a posé les bases du FPS multijoueur coopératif sur grandes cartes, avec son fabuleux mode Conquest, et les véhicules. Medal of Honor premier du nom avait ouvert la voie à des missions de grande envergure, mais en solo scripté. BF m’a vraiment fait participer à des batailles grandioses (et un des rares thèmes musicaux récents que j’ai toujours en tête) sur terre, sur mer et dans les airs.

Half-Life 2: ne m’a peut être pas marqué autant que le 1er, mais ça reste quand même pour moi un FPS majeur de ces 10 dernières années, avec une ambiance dérangeante, différente de son prédécesseur. Mais quand même, il a un ptit quelque chose qui me fera le préférer à un Call of Duty (déjà vu), un Doom 3 (certes beau mais pas très profond). Seul Bioshock auquel (ô malheur) je n’ai pas encore joué doit le détrôner de son titre de « FPS of the decade »

MarioKart DS : un des meilleurs épisodes de la série pour moi, si ce n’est LE meilleur. Très complet, premier Mario Kart qui ressuscite les vieux circuits des précédents jeux, une idée géniale. Assez technique aussi pour un jeu DS,  je l’ai fini dans tous les sens mais je pourrais encore m’y amuser. Il m’a plus marqué que l’épisode Wii, certes bon, mais moins novateur (il a même régressé dans certains domaines à mon goût).

Left 4 Dead : peut être à intégrer dans le top. Pourquoi? Parce que c’est un VRAI FPS coopératif. Le premier à vraiment avoir fait la différence entre jouer ensemble et survivre ensemble ! Peut être le meilleur jeu coopératif de tous les temps, où l’on ne partage pas juste un espace de jeu, mais où on doit l’exploiter à 4 pour ne pas se laisser submerger.

Mentions spéciales:

J’y inclus à demi-mot CounterStrike car c’est un incontournable, j’y ai beaucoup joué, mais j’ai pas très envie de le voir dans ce top, parce que… c’est un jeu qui ne laisse pas grand chose derrière lui, hormis du skill! Néanmoins, il a marqué l’avènement du FPS tactique et rien que pour ça il mérite sa place.
Black & White aussi, un des rares God Games de la décennie, très remis en question mais il m’a laissé un bon souvenir malgré tout, avec son mélange de Pokémon et Populous. En fait, j’ai surtout beaucoup aimé son côté bac à sable et sa musique zen et envoûtante.

Alors, que pensez vous de notre sélection?

Torment & Alphajet

Pages :«123456