01st Fév2012

Enfin un big N…etwork!

by Alphajet

Le nom n'est pas original, mais tant que ça marche...!

C’était l‘une de mes plus fortes attentes pour la Wii U (si elle garde ce nom…) et Nintendo est (enfin) en passe de l’exaucer! Nintendo et ses plateformes connectées WiiWare et DSiWare, ça aurait un peu été le top moumoute du online… en 2002 avec la Gamecube. Malheureusement, on est en 2012, et clairement, elles ont un train enfin plusieurs sur le Xbox Live et le PSN.

On a eu beaucoup de polémique sur la sécurité du PSN en 2011, mais c’est clair qu’en contrepartie Sony, comme Microsoft, propose une vraie interface connectée. Nintendo a toujours eu une politique un peu frileuse à suivre les nouvelles tendances, comme par exemple proposer la lecture de DVD ou de mp3 sur ses consoles. Souvent, la raison invoquée était de se protéger du piratage, d’où l’utilisation de la cartouche sur N64, ou de mini-DVDs sur Gamecube. Mais avec les années, ce genre de barrière a sombré dans le ridicule, en causant bien plus de problèmes (capacités trop faibles) sans pour autant être infaillible. A l’inverse, la PS3 de Sony a résisté très longtemps au piratage, avec son lecteur Blu-ray et tout en proposant un PSN très efficace.

En fait le lancement du Nintendo Network est peut être aussi déterminant pour le succès de la Wii U que ses propres fonctionnalités. Et pourtant, il semble bien qu’on ne sache pas encore tout sur les capacités de la console. Mais en 2012, se priver d’un multijoueurs efficace, d’un magasin en ligne digne de ce nom ou d’applications connectées aurait à mon avis signé l’arrêt de mort de la console malgré tous les atouts qu’elle pourrait présenter. Si certains jeux ont réussi à rester populaires en ligne, comme Mario Kart Wii, c’est avant tout par la qualité du jeu bien avant la qualité du mode multijoueur.

Sérieusement, combien d’heures avez vous passées en ligne sur Wii ou DS/DSi/3DS ? Perso, j’ai du réussir une ou deux fois à faire un Mario Kart avec quelqu’un que je connaissais vu que personne n’arrive à se souvenir de ces foutus codes-amis! Et pourtant MK, c’est quand même plus fun quand on balance une carapace bleue sur son pire ami!

Bref d’une part, il est temps que Nintendo s’offre une plateforme commune pour ses consoles, et pas deux différentes à maintenir. Apparemment ça semble être l’objectif même si tout n’est pas encore très clair. Ensuite, avec la volonté de re-séduire les hardcore gamers sur Wii U, ils ne peuvent définitivement plus passer à côté d’un online décent. Imaginez un Battlefield 3 sur Wii U avec les capacités online de la Wii? Non laissez tomber vous en feriez des cauchemars. Et pour finir, je pense que les casual gamers ne seront pas délaissés pour autant. Au contraire, c’est un énorme atout pour les conserver aussi : regardez le succès de jeux indépendants ou des « Social games » comme Farmville? Zynga ferait mieux de s’associer à Nintendo pour assurer sa survie, car Facebook comme seul modèle risque de le tuer.

J’espère qu’ils embauchent une équipe de génies du code réseau et de l’ergonomie, parce qu’honnêtement, à part un foirage de ce genre, je ne vois que du bon dans cette annonce.

31st Jan2012

Steam mobile en action

by Alphajet

Désormais disponible sur Android et iOS... pour peu que vous ayiez votre pass!

Depuis quelques mois, j’essayais de trouver une application Steam pour mon mobile qui tienne la route. Après avoir testé Steam Companion, j’avais fini pas trouvé Steam for Android, qui est plutôt réussie. Mais il faut dire que Valve n’a laissé aucun moyen aux développeurs de créer une application qui s’interface complètement avec tous les modules de la plateforme. Du coup, toutes se basent sur un accès à Steam Community, et permettent de voir les amis connectés, les groupes, et les promotions en cours, et c’est tout.

Et pourtant, j’ai subi il y a un moment la terrible expérience d’essayer d’acheter un jeu sur la plateforme à partir de mon mobile, en me connectant directement au site. Autant le dire tout de suite, ça a été catastrophique, remplir les champs était un vrai calvaire. Voilà aussi pourquoi j’attendais une véritable adaptation.

La semaine dernière, Valve a finalement lancé SON Steam mobile… de manière assez bizarre. En effet, c’est actuellement une beta fermée, et il faut tenter une connexion, puis attendre de recevoir plus d’infos. Et finalement c’est dimanche que j’ai eu mon pass beta via Steam (dans les objets). Du coup, je ne sais pas si tous ceux qui font la demande y ont accès ou si j’ai simplement eu de la chance, mais toujours est il que ça marche pour moi. Alors, verdict?

Honnêtement, c’est réussi. La très grande majorité des possibilités présentes sur PC, Mac ou PS3 se retrouvent ici. On peut consulter le catalogue (et évidemment les offres promotionnelles en cours!), l’activité des amis… tout ça de façon très efficace avec une interface qui mélange ce qu’on connait déjà et l’application Facebook pour Android. Mais les principaux apports concernent la possibilité d’acheter directement via l’application en quelques clics, et le chat intégré.

Les discussions ressemblent fortement aux conversations de SMS sous iOS, et je me suis surpris à chatter avec Torment sans que ça soit pénible. Bon, il subsiste quelques bugs et quelques manques comme visualiser ses captures d’écran ou encore la liste des achievements, mais il y a plus que l’essentiel pour profiter de Steam partout où il y a une connexion 3G!

28th Jan2012

Joystick bouge encore

by Alphajet

Il faudra bien du gros poil de Wookie pour que Joy passe l'hiver!

En tout cas c’est ce qu’il paraît. Il y a un peu plus de 3 mois j’arrêtais mon abonnement et je déplorais l’orientation que prenait ce magazine légendaire qui perdait chaque mois un peu plus en qualité. Il y a quelques temps, j’apprenais par l’ami Bob que Yellow Media, le groupe de presse qui avait englouti à peu près tous les magazines de high tech et de jeux vidéo sur le marché était enfin mort. Je dis « enfin », car il est de notoriété commune que cette société avait plutôt sclérosé le milieu et poussé de nombreux journalistes vers les sites web comme Gameblog, Gamekult, ou d’autres magazines indépendants du style Canard PC.

J’avoue qu’à un moment je pensais vraiment que Joy’ allait crever la bouche ouverte au crépuscule de 2011 dans un caniveau verglacé. J’ai l’impression que l’approvisionnement des derniers numéros de 2011 chez les marchands de journaux a été assez chaotique car il n’y a rien eu pendant un moment, puis soudainement deux numéros quasi consécutifs. Et au début du mois, le numéro anniversaire 250 est finalement sorti, édité par le groupe M.E.R.7. Alors quoi de neuf pour 2012?

Et bien, première victime de la crise, le Courrier des Lecteurs a disparu. Ca ne m’étonne pas du tout vu que cette rubrique, que j’adorais étant jeune, n’était plus qu’un zombie unijambiste : plus personne n’écrivait à la rédaction et ça se sentait le sapin. Ensuite, j’aurais pensé que pour ce numéro qui célèbre tout de même 22 ans d’existence, le jeu offert serait un peu plus exceptionnel que ce « The Secrets of Da Vinci : Le Manuscrit Interdit » qui ne me rappelle rien. Un Google rapide m’a fait comprendre pourquoi. Il s’agit d’un jeu d’aventure, certes potable, mais sorti il y a quand même 6 ans! Même le rédacteur de cette rubrique semble se moquer allègrement du titre qui sent bien le formol…

Passons rapidement sur les 11 pages concernant Star Wars The Old Republic, et fonçons sur le dossier spécial numéro 250 qui m’a fait acheter le magazine. « Les 10 numéros qui ont marqué Joystick« . C’était une belle occasion de rendre hommage à l’illustre histoire de la rédaction et le résultat est frappant. Sur les 10 numéros retenus, 8 proviennent de la grande époque du magazine entre 1990 et 2000. Sur les deux numéros restants, le n°164 évoque la sortie de WoW qui a effectivement été le cheval de bataille des différentes rédactions qui se sont succédées pendant les années suivantes pour faire vendre du papier.

Symbole des temps, SavonFou évoque aussi le test d’anthologie de Dungeon Keeper en 1997 par Seb et déclare « je n’ai pas connu le Seb en question, mais s’il était pigiste, il a dû gagner de quoi passer de chouettes vacances au soleil ». Sans vouloir passer pour un vieux con, c’est un peu une grosse gifle pour tous ceux qui connaissent l’histoire du magazine, et du Seb en question. Pour mémoire, Seb c’est l’inventeur des vidéos à la con fourrées sur leurs CD dans les années 90 et surtout du fameux slogan « Chez nous à Joystick, les jeux vidéo c’est notre passion! ». Un motto qui semble désormais franchement loin… Bon courage quand même à la nouvelle équipe pour cette nouvelle année, ça va être dur!

23rd Jan2012

IG Mag Hors Série n°3 spécial BD

by Alphajet

Les couvertures d'IG sont souvent super réussies avec une très belle qualité de papier

IG Mag est un magazine que je suis depuis quelques mois avec toujours autant d’intérêt. En s’éloignant de la formule mensuelle, il s’éloigne clairement de l’actualité qui est maintenant l’apanage des sites web, et prend au contraire plus de recul sur notre média. Et puis l’été dernier, 3 hors-série sont venus compléter les traditionnels bimestriels.

Autant le dire tout de suite, j’ai beaucoup apprécié le premier HS sur les « trivia » et easter eggs, ces anecdotes dans les jeux vidéo. Vraiment super plaisant à lire et ça restera une petite bible – non exhaustive – très sympa sur le sujet. Le HS 2,peut être encore trouvable chez le marchand de journaux, est consacré à Zelda pour fêter les 25 ans de la série. Une belle rétrospective complète de cette saga immanquable.

Puis très peu de temps après sortait donc ce hors-série spécial BD, toujours disponible actuellement. Greg (scénario) et Kiri (pour le coup de crayon) nous proposent un condensé de leurs tests BD. Pour ceux qui ne connaitraient pas, à chaque numéro d’IG Mag, ils se mettent en scène sur quelques pages dans un jeu vidéo précis. C’est alors l’occasion de détailler son fonctionnement, certains détails de son gameplay, et de commenter avec humour ses particularités. Bien souvent, les situations sont vraiment comiques et les dessins de Kiri les mettent très bien en valeur.

C’est aussi l’occasion, pour moi en tout cas, de découvrir certains titres pas forcément très comme Dynasty Warriors ou Gachitora, et culturellement très ancrés dans la tradition japonaise. Parfois peut être un peu trop même puisqu’on peut louper certains gags. Mais finalement, même si j’ai apprécié ce HS dans l’ensemble, je lui reproche quand même d’être plus ou moins une compilation des BDs déjà parues dans IG pour 7,50€. Je n’ai pas lu les premiers IG pour en juger, mais il me semble bien qu’il y a pas mal de reprises… Allez, je ne boude quand même pas mon plaisir en espérant que le prochain numéro de « Haut Bas Gauche Droite » soit encore plus sympa et original!

21st Jan2012

L’impossible convergence entre consoles portables et plateformes mobiles

by Alphajet

Sans prétention, mais très prenant, Torment peut aussi en témoigner!

J’ai été assez pris cette semaine, et je n’ai guère trouvé le temps de jouer ou écrire un billet. Du coup ça m’a inspiré une petite réflexion sur ce qui revient régulièrement à l’affiche ces derniers mois : l’extinction des consoles portables au profit des smartphones et tablettes. C’est vrai que pour nous qui avons souvent peu de temps pour jouer, on finit régulièrement par tripoter son smartphone un peu partout. On exploite les petits temps morts et autres salles d’attentes avec des petits jeux qu’on peut lancer et arrêter 2 minutes plus tard.

Est ce que ça signifie pour autant que les 3DS et PS Vita seront les dernières représentantes de leur espèce? Moi je n’y crois pas, principalement pour une raison précise, c’est le confort de jeu. Autant ça ne me dérange pas d’avoir à tapoter un écran tactile pour jouer quelques minutes, autant je ne m’imagine pas remplacer ma 3DS pour jouer à Street Fighter IV.

C’est l’exemple assez flagrant du remake de GTA III qui m’a conforté dans mon idée. Techniquement, les plateformes mobiles ont atteint une belle maturité au niveau de leur puissance. D’ailleurs, elles évoluent beaucoup plus vite que les consoles portables. Donc GTA III tourne parfaitement sur iPad par exemple, mais la grande majorité des critiques ont souligné la médiocrité du gameplay 100% tactile. Pour l’instant, je ne suis pas du tout convaincu par de nombreux genres de jeux comme les FPS ou même les vrais plateformers.

En contrepartie, je me suis scandaleusement amusé avec Game Dev Story. Ce petit jeu de gestion de studio de développement de jeu vidéo est tout simplement addictif. Et puis le thème est étonnamment peu exploité! Du coup je pense que consoles et tablettes pourraient être bien plus complémentaires qu’aujourd’hui. Contrairement à ce que certains analystes suggèrent, je pense que la puissance ne sera pas l’élément déterminant dans cette compétition.

Mario, Zelda ou Uncharted sur iPad, aucun intérêt à mon goût. Par contre, les tablettes pourraient marquer le retour en force du jeu de gestion comme Theme Park, de la stratégie ou tactique au tour par tour avec des sagas comme Age of Empires (la version DS), UFO, Sydicate. Dans ce dernier cas, les Tower Defense ont déjà fait une incursion remarquée avec Plants VS Zombies. Le Point’n Click me semble aussi tellement évident à développer sur tablette que je ne comprends même pas pourquoi ça n’a pas encore été tenté (à ma connaissance). Probablement parce que ces styles de jeu ne sont pas les blockbusters de ces dernières années, et également car ils s’éloignent du schéma classique des Angry Birds et puzzle games dont on assimile le gameplay en 12 secondes.

Pour le coup, j’espère que l’avenir me donnera raison! Je serais vraiment pas contre un retour de vieilles gloires remaniées au goût du jour sur smartphone ou tablette.

17th Jan2012

Call of Ho Chi Minh

by Alphajet

Un Battlefield Vietnam avec 10 ans d'avance...

J’ai récemment appris l’existence de ce FPS vietnamien par Gameblog et le blog secret défense de Marianne 2. Le jeu est sorti là bas en décembre dernier et devrait apparemment être commercialisé également en nord Amérique (j’imagine sur les étals de jeux à 5€ des supermarchés WalMart). Ce qui m’amène à en parler aujourd’hui, c’est la réaction légèrement ironique et consensuelle des deux sources que je cite.

Gameblog est plutôt soft et ne voit pas de problème à ce qu’Emobigames, le studio de développement en question, produise un FPS pour glorifier cette victoire historique du Vietnam. En revanche, c’est tellement cliché de nous sortir un « Si votre père ou votre grand-père y était, ou en Indochine de manière générale, ce n’est peut-être pas une bonne idée de lui montrer la vidéo en rigolant« . Tout comme quand Jean Dominique Merchet titre son article en déclarant qu’il s’agit d’un jeu sur la défaite française à Dien Bien Phu, ou encore que son but est, je cite, de « tuer un maximum de français« . Merde mais qu’est ce que ça peut être franco-franchouillard comme réactions!

Avant d’être un jeu sur une défaite française, 7554 raconte plutôt une victoire vietnamienne non? A la base, je rappelle que la guerre d’Indochine se place dans le contexte colonialiste post seconde guerre mondiale, et que le Vietnam y a gagné son indépendance. D’autre part, on ne présente pas Battlefield 3 comme un jeu où on doit tuer un maximum d’Iraniens que je sache, non? Ou quand le premier Medal of Honor est sorti, on ne s’est pas non plus trop posé la question de savoir si ça rappellerait de mauvais souvenirs aux papys allemands. L’Histoire est ce qu’elle est, et il serait bon de l’accepter avec moins de subjectivité occidentale.

Enfin, contrairement à ce que semble insinuer Fumble, il y a déjà un certain nombre de jeux mettant en lumière une autre nation que les Etats-Unis et autres nations traditionnellement dans le camp des « gentils ». Les Palestiniens ou encore les Iraniens ont par exemple déjà bien fait parler d’eux en sortant des jeux anti-Israéliens. A l’inverse, certains pays comme le Venezuela ou la Corée du Nord ( ont interdit la vente de jeux glorifiant l’armée US. Donc à l’heure où on s’auto-congratule en constatant que le jeu vidéo est devenu un média de masse mondial, il est vraiment temps de faire un peu évoluer les mentalités. On ne peut pas sortir chaque année des dizaines de FPS qui nous opposent bien souvent aux mêmes ennemis (Iran, Afghanistan, Corée du Nord, Russie…) et  nous offusquer ensuite quand des développeurs prennent le point de vue adverse!

Jean-Dominique Merchet conclut en déclarant que l’équilibre du monde est en train de pencher vers l’Asie. Dans le monde du jeu vidéo, ça fait très longtemps que le Japon est un leader… Et s’ils n’ont pas sorti de FPS glorifiant l’armée nippone pendant la 2e Guerre Mondiale, c’est parce que ça reste un sujet délicat à traiter. Impossible de l’aborder en tout cas comme un shooter bourrin ; « Lettres d’Iwo Jima » de Clint Eastwood est un film qui aborde plus finement ce thème par exemple. Alors je comprends que la vidéo de présentation fasse un peu tiquer, mais si j’étais un citoyen du Moyen-Orient, je pense que j’aurais aussi du mal à accepter certains trailers de jeux américains. Je vous laisse la juger ci-dessous!

 

15th Jan2012

On relance le débat n°10 : les collectors

by Alphajet

Pas de souci, il y aura toujours des collectionneurs avides de coffrets

Dans ces heures sombres de crise financière mondiale, un petit consortium de grands éditeurs a trouvé un moyen imparable d’augmenter leur chiffre d’affaires respectif… Jouer sur la fibre collectionneuse des gamers bien entendu ! Si prix des jeux neufs ont plutôt augmenté avec la dernière génération de consoles, leur prix baisse dorénavant beaucoup plus rapidement (3 à 4 mois). De quoi inciter nombre d’entre nous à attendre non? Mais pour redonner de l’intérêt aux achats « day one » comme on les appelle maintenant, voire prématurés, les Activision, EA et consorts nous pondent plus que régulièrement des éditions collector, certes enrichies, mais à un prix qui atteint désormais 150€ soit plus du double du tarif simple pour un jeu neuf. De quoi se laisser tenter?

Le pour

– Intérêt évident pour tous les collectionneurs et il y en a !
– Des bonus qui sont parfois vraiment très intéressants (OST, artbooks…)

Le contre

– Un prix qui fait définitivement très mal
– Les éditeurs qui profitent de ce biais pour vendre plus cher avec trois pauvres goodies
– La tendance à faire une grosse boite aguicheuse avec une figurine moche dedans

Mon avis

Je n’ai vraiment absolument rien contre le principe de collector, surtout quand je constate nombre de blogueurs qui sont fans de ce type de coffrets! Vendre plus cher quand il y a une réelle valeur ajoutée, ça me semble tout à fait raisonnable dans la mesure où on a le choix. Les amateurs seront aux anges et les plus radins comme moi attendront la première promotion du jeu 🙂 Certaines boites proposent un contenu vraiment sympa. Par exemple, je trouve les artbooks très agréables, ou de façon générale les bonus qui permettent d’en savoir plus sur le background du jeu ou tout simplement sur sa conception.

Par contre, je trouve qu’il y a vraiment de l’abus sur les prix. Quand je vois que la plupart étaient initialement proposés aux alentours des 90€, puis 130€ et maintenant 150€, je me dis que nos chers éditeurs ont trouvé le moyen de doubler leur profit sur les collectors sans effort! Parce qu’il ne faut pas se leurrer, la plupart du temps les éditions à 150€ ne sont pas mieux fournies que d’autres moins chères. Bien souvent on se retrouve avec une énorme figurine qui prendra la poussière rarement fine et très réussie! Mais c’est un bon moyen de séduire l’oeil des collectionneurs qui de toute façon ont un budget plus conséquent que la moyenne. Pourquoi ne pas en profiter pour les racketter un peu plus?

A propos racket, certaines « éditions augmentées » frisent même le foutage de gueule quand il s’agit d’inclure des futurs DLC, souvent déjà finis avant la sortie du jeu. Il faut quand même se rappeler qu’au 20e siècle on avait des grosses boites en carton qui contenaient le CD du jeu évidemment, mais aussi un manuel parfois très bien illustré et complet, et parfois d’autres accessoires comme des cartes du monde du jeu ou la bande son originale. Mais le marketing a eu raison de ces coffrets qui ont été remplacés par les boitiers DVD qui prennent bien moins de place en rayon… et par la même occasion a trouvé le moyen de les revendre plus cher à moindre frais. Belle évolution commerciale.

12th Jan2012

The Economist’s Special Report on Video Games

by Torment

OK, je sais que cette information a 3 mois de retard, mais je pense qu’elle est vraiment intéressante.
The Economist a sorti un rapport spécial sur les jeux vidéo, ce qui vous permettra de pratiquer votre anglais. 😉
Sur les 8 articles sur le sujet, on peut en interroger 5 par semaine.

Je trouve ce rapport (ici) particulièrement intéressant dans la mesure où il est rare qu’une revue « sérieuse » approche ce sujet. Les autres articles sont dans le cadre « In this special report ».

Les films sont devant les JVs à condition de ne pas compter le hardware

Les leçons que j’en ai tiré est que les jeux vidéo sont déjà devenus le média
dominant durant la dernière décennie, qu’il est beaucoup mieux accepté,et qu’il touche de plus en plus de couches démographiques.
Aussi, le rédacteur prédit qu’ils vont continuer d’évoluer de manière
très excitante, car contrairement à l’industrie musicale qui se sent
menacée par les nouvelles technologies (Napster), le jeu vidéo lui, sait tirer partie des nouvelles innovations (Facebook, Smartphones,
Motion Control,…).

J’ai trouvé le résumé audio assez amusant (ici). A la fin l’intervieweur demande au rédacteur si il a le temps de jouer, le rédacteur répond Portal 2, Fallout 3….
L’interviewer avoue ensuite qu’il joue aussi à Fallout 3 et qu’il a démarré Skyrim.

Encore un peu et le jeu vidéo perd sa stigmatisation. 🙂

11th Jan2012

Blizzard offre l’enfer aux consoles

by Alphajet

Ca va chauffer sur consoles en 2012! (oui c'est nul...)

En 1998, il faut savoir que le premier Diablo a été porté sur Playstation. Et si Blizzard se décide aujourd’hui à sortir le troisième épisode sur consoles, ça n’est pas du tout anodin. En premier lieu car la 1ère adaptation n’a pas été un franc succès, et deuxièmement car le Hack’n Slash sous sa forme en vue de dessus est tout simplement un genre peu populaire sur consoles. Peu ont réussi à trouver la formule magique pour envouter le joueur comme ce type de jeu sait le faire. Seul peut être Sacred 2 il y a 2-3 ans a su tirer son épingle du jeux dans les quelques portages d’un style qui est traditionnellement fort sur PC.

Pourquoi? Tout simplement qu’il est difficile d’égaler la précision et la rapidité du contrôle à la souris. Il faut dire que le « clic clic clic » qui a égayé nombreuses de mes nuits fait aussi partie du charme ! Je trouve que ce gameplay a un feeling particulier qu’il est délicat de transposer efficacement sur consoles, notamment ouvrir les multiples écrans de personnage, inventaire, crafting, arbre des compétences. Puis préparer ses aptitudes, potions, set d’armes pour le combat. C’est d’ailleurs à ma connaissance Diablo qui est à l’origine de l’arbre des compétences qui a ensuite fait la joie de World of Warcraft pendant des années, et été repris de nombreuses fois depuis.

Si je dis que ça n’est pas anodin non plus, c’est qu’historiquement, Blizzard n’est pas du tout coutumier du développement sur consoles. D’ailleurs l’adaptation de Diablo dont je parlais a été faite par un studio indépendant. Et puis, vous vous souvenez du projet Starcraft : Ghost qui devait sortir sur la génération Playstation 2 ? Une belle arlésienne du jeu vidéo qui a fait parler de lui pendant des années avant de disparaitre. Si aujourd’hui Blizzard annonce sérieusement travailler sur un Diablo consoles, c’est que clairement ça sera un produit de qualité, car sinon ils n’auraient pas hésité à laisser tomber l’idée.

Ce portage me rappelle aussi que 2011 a vu naître beaucoup plus d’échanges de titres traditionnellement PC vers consoles, alors que c’est usuellement l’inverse qui se produit. Les RPG comme Skyrim ou The Witcher 2 ne seraient clairement pas sortis sur consoles il y a encore 5 ans, ce marché étant alors encore très refermé sur le PC. De mon point de vue, c’est à la fois le salut du jeu sur PC qui trouve un relais de croissance à ses genres phares et à la fois le signe qu’on a atteint une vraie maturité dans les genres de jeu qui sont maintenant multiplateformes. Finalement, l’ère du FPS roi a peut être sonné!

 

06th Jan2012

Wii U, Tab & Pad

by Alphajet

Allez courage Satoru, 2012 ne peut pas être pire que 2011! (on l'espère en tout cas)

Les années de Nintendo se suivent et ne se ressemblent pas… Au sortir d’une Gamecube mourante et d’une Gameboy Advance à bout de souffle, la firme sort coup sur coup deux consoles qui feront un carton pendant plusieurs années, la DS et la Wii bien évidemment. Mais alors que le scénario semble se reproduire – même si les destins de la GC et de la Wii sont bien différents – la Wii U se profile déjà pour faire honneur à sa lignée. Mais alors que le gameplay de la Wii avait été plutôt clair dès sa première présentation, on n’en sait toujours guère sur les fonctionnalités de la Wii U.

Du coup, les rumeurs vont bon train en ce moment, et après celle du tarif arrivent les supputations sur l’utilisation de la TabPad (je ne sais toujours pas comment on doit appeler ce truc!). C’est d’abord, la possibilité d’un AppStoreWii à la manière de ce qui existe sur iOS ou Android qui est évoquée. Puis on a également parlé de tablette liseuse, comme le Kindle d’Amazon par exemple.

Il faut avouer que c’est assez alléchant d’imaginer une tablette multi-usages qui ne soit pas qu’un gamepad avec un écran. De plus, Nintendo a accumulé un retard conséquent sur tout ce qui touche aux fonctions connectées de ses consoles, même si il se résorbe très doucement. C’est donc envisageable de penser que la Wii U doit corriger le tir. Ce serait également un énorme pied de nez à tous ceux qui déclaraient que la firme devait porter ses jeux sur les OS mobiles. Et si finalement c’était l’inverse qui se produisait et que les Angry Birds et autres Doodle Jump se retrouvaient sur la plateforme de big N ? La fonction liseuse quant à elle me rappelle le public plus âgé qui a pu être conquis par la DSi XL (les publicités représentaient toujours des adultes, voire des retraités) avec des jeux très casual.

Si ces rumeurs ont du sens, rien ne permet aujourd’hui d’affirmer que Nintendo ait le temps de développer toutes ses fonctionnalités. J’ai longtemps attendu plus de possibilités sur la Wii, via les chaînes notamment, mais en vain. D’autre part, il faut surtout se rappeler qu’on ne connait rien des capacités techniques de la tablette! Jusqu’à maintenant, on a simplement vu des fonctionnalités de streaming. C’est donc encore tôt pour imaginer que la tablette sera vraiment indépendante. Ca peut se faire, si par exemple la Wii U est en veille et permet quand même de faire la passerelle entre Internet et la tablette. Mais où seront exécutés les calculs…?

Finalement, seule certitude aujourd’hui, ce sont les jeux déjà annoncés sur la nouvelle console et qui rassurent sur ses capacités à faire tourner des gros titres. Pour le reste, attendons des nouvelles du CES de Las Vegas, qui j’espère nous en apprendra plus… A moins que Nintendo se risque à manier l’art du teasing secret à la Apple?

Pages :«12345678910...23»