30th Mai2012

Skypons en choeur

by Alphajet

Une connexion pas si anodine, rendez vous en 2013?

Vous l’avez peut être suivi à l’année dernière, mais Microsoft s’est délesté de 8,5 milliards de dollars pour acquérir Skype, le célèbre logiciel de communication. L’achat a été finalisé en Octobre de l’année dernière mais entre temps, on n’en a guère entendu parler. Et pour être honnête, je crois que dans le fond, je m’en foutais un peu car bien souvent, ces rachats de sociétés sont soit un moyen de faire plus de pognon, soit un moyen d’éliminer un concurrent gênant (en l’occurrence pour Live Messenger), soit une chance de couper l’heure sous le pied d’un autre prétendant (du genre Facebook qui rachète Instagram au nez et à la barbe de Twitter). Pourtant, il faut croire que j’ai fait preuve de bien de médisance envers Microsoft, car il semble bien que cette acquisition se retrouve au centre de la branche Xbox pour faire ce dont je rêve depuis longtemps, de l’incrustation vidéo in-game.

Il y a pour l’instant beaucoup de spéculations autour de pas grand chose : des offres d’emploi. Mais ça ne trompe pas et après Kinect avec ses caméras pourrait se révéler un allié de taille dans l’objectif de construire un vrai chat vidéo sur console. Pas mal de sites en français qui ont relayé cette info l’ont prise relativement à la légère, en déclarant qu’il s’agissait certainement d’un simple portage de Skype sur la console, ce qui en soi n’est pas extraordinaire. Ils s’avancent même à parler de la Xbox360. De nombreux commentaires témoignent d’ailleurs d’un désintérêt total, de mon point de vue à tort. A l’inverse, les sites anglosaxons sont plus posés et évoquent plutôt la prochaine génération de Xbox. Ca me semble plus plausible car l’actuelle est plutôt en fin de vie et les coûts de développement d’une véritable plateforme de chat vidéo intégrée à n’importe quel jeu seront bien mieux rentabilisés sur une nouvelle console.

Ca n’exclut néanmoins pas un portage sur la 360, mais je l’imagine alors bien plus partiel, expérimental en quelque sorte. Mais moi j’ai du mal à ne pas m’enthousiasmer! C’est pas que je souhaite étaler ma tronche à la moitié de la planète, mais quand même, jouer entre potes à distance ne serait pas encore plus sympa avec un aperçu de la tête de votre adversaire ou allié? Je pense que ça pourrait encourager les joueurs à plus de discussion avec les autres, et briserait un peu cette barrière virtuelle. On pourrait se rapprocher de l’expérience du jeu en réseau local.

Mais pour moi, c’est surtout la sensation d’immersion qui s’en verrait grandie. Prenez un jeu type Mechwarrior par exemple, qui se jouerait en coopération : chaque joueur pourrait voir les visages de ses coéquipiers en temps réel, dont le flux vidéo pourrait se brouiller en cas d’attaque, voire carrément se couper! Ca serait vraiment très prenant pour les simulations. Avec Kinect, il serait d’ailleurs assez facile d’intégrer le visage dans un pseudo cockpit.

Je pense que ça pourrait bénéficier à bien d’autres types de jeu comme un FPS tactique type Ghost Recon ou Battlefield, ou pourquoi pas un Civilization pour les phases de négociation? Ca ne sont que des idées en l’air, mais je fais confiance à Microsoft pour en faire un vrai concept. En tout cas, aujourd’hui la technologie et les débits sont enfin là pour le permettre.

28th Mai2012

Retour en ligne

by Alphajet

Visage buriné, barbe de 3 jours et cheveux rebelles, ça le ferait non?

Vos avez pu le remarquer ces derniers jours, Torment et moi sommes de retour depuis peu en ligne. Après deux mois presque coupés du monde, on va essayer de revenir sur le net avec quelques nouveautés et puis j’espère suffisamment de temps pour commenter l’actualité et vous proposer nos tests casual. Si Torment n’a pas encore refait son apparition, c’est principalement dû à Dark Souls qui l’a littéralement absorbé depuis de nombreux jours. La spirale hardcore en bref ! Mais dès qu’il aura réussi a en réchapper, je suis convaincu qu’il saura vous en parler avec sa passion habituelle 🙂 pour un test évidemment pas du tout casual.

De mon côté, j’aimerais aussi introduire un peu plus de thèmes récurrents pour revenir sur les infos et les tendances du moment ou encore parler un peu plus de sujets qui nous concernent en tant que « Casual Hardcore Gamers ». J’essaierai de m’y mettre dans les jours qui viennent. Les jours qui viennent, c’est justement l’E3 alors si évidemment on n’a pas gagné le jackpot pour aller faire un tour à L.A. et on n’a encore moins gagné des invitations VIP grâce à notre blog, on tentera quand même de se faire notre propre opinion sur les jeux et les consoles de la fin de l’année et de 2013.

Pour finir, l’info inutile du jour, c’est celle qui m’a frappé en regardant la télévision (oui c’est le lundi de Pentecôte, un peu de repos ne fait pas de mal). Alors que le film Uncharted Drake’s Fortune est prévu pour sortir l’année prochaine, c’est Mark Wahlberg, qui a notamment incarné Max Payne à l’écran, qui jouera le rôle titre. Autant je le trouvais physiquement convaincant pour reproduire l’air constipé du flic le plus blasé de la vie, autant je suis moins sûr qu’il corresponde bien à Nathan Drake. J’ai vu pas mal d’autres propositions, mais moi c’est James Denton que je verrais bien dans le rôle de l’aventurier blagueur. Alors certes, il joue dans Desperate Housewives et le bonhomme approche désormais la cinquantaine… mais quand même, il y a un petit air non?

En tout cas j’en profite pour remercier tous ceux qui nous lisent encore malgré cette interminable interruption!

26th Mai2012

Le RetroGamingShow vol.2

by Alphajet

Ce week end à Marseille se tient le RetroGamingShow volume 2, et après la Japan Expo Sud (dont je n’ai toujours pas fait un compte rendu, et paumé quelque part la carte SD dans mon déménagement…) il faut croire que ma ville se découvre soudainement une attirance pour les jeux vidéo. C’est donc Archeopterix, sorte d’Indiana Jones du jeu vidéo, qui est à l’origine de cette excellente initiative, qui permettra aux plus jeunes de découvrir des antiquités de la préhistoire du gaming, tout comme aux vieux comme moi de retrouver leurs émotions d’antan en redécouvrant des machines mythiques de l’époque.

Au programme, on a donc plus d’une centaine de micro ordinateurs et consoles à disposition de vos petites mimines : joysticks, pads et claviers sont accessibles à tous pour jouer aux plus vieilles gloires comme Galaga, Pacman, Asteroids, Donkey Kong et autres légendes jusqu’à des jeux plus récents du début des années 2000. Logiquement, on trouve l’essentiel des plateformes qui ont jalonné l’histoire du jeu vidéo depuis la fin des années 70, jusqu’à il y a une dizaine d’années. Ces fameux 10 ans qui sont grosso modo la limite communément admise pour séparer le « gaming moderne » du retrogaming. Amiga, Atari, Amstrad, Master System, NES jusqu’à la Gamecube en passant par des bornes d’arcade en parfait état de marche sortent toutes de la collection d’Archeopterix qui les récupère et les restaure. Chacune est accompagnée d’une petite fiche historique qui rappelle le contexte de sa sortie et ses principales caractéristiques : une véritable mine d’or ! Et j’espère qu’elle continuera à grandir!

Chapeau pour la collection en très bon état !

Le concours très disputé de Super Smash Bros

Au delà de cette partie « musée interactif » qui fait vraiment plaisir, surtout quand on voit des enfants s’éclater sur Duck Hunt, vous trouverez également un excellent atelier de customisation de jeux électroniques qui plaira à tous ceux qui aiment bidouiller et expérimenter, et ce avec une équipe très sympa! D’autres exposants proposent des vieux jeux vidéo pour quelques euros – bien que certains jeux rares dépassent le prix de jeux neufs d’aujourd’hui! – un atelier de customisation Steampunk, des bouquins des éditions Pix’n Love, des peintures sur le thème du gaming, un stand T-shirts, du cosplay et des tournois de Street Fighter 2 Turbo sur Super Nintendo et Super Smash Bros. Melee sur Gamecube. En tout cas l’ambiance est vraiment très sympa, décontractée, un peu trop parfois car l’organisation des différents events frisait parfois un peu trop l’amateurisme (mais toujours dans la bonne humeur!).

La team bricolage en action!

Game Over encore et toujours le mot de la fin

J’aurais aimé trouver plus d’exposants et encore plus d’animations au delà de la partie « collection » qui elle est vraiment complète sur le sujet. C’est vraiment une initiative à encourager, et ça s’adresse à tout public donc n’hésitez pas à y aller accompagné de vos enfants, de vos grands parents ou du petit cousin pour ne pas oublier que notre petit monde ne date pas d’il y a si longtemps mais qu’on a souvent tendance à y avoir la mémoire courte. Se rafraichir les yeux (ou bien avoir les yeux qui piquent au choix) devant ces gros pixels qui nous faisaient tant d’impression il y a 20 ans permet de mesurer le progrès phénoménal accompli à chaque génération de consoles. Mais aussi de constater qu’on peut toujours prendre autant de plaisir sur un gameplay très simple, mais hyper efficace. D’ailleurs, Angry Birds l’a bien compris depuis.

Pour ceux qui sont dans le coin, ça se passe jusqu’à demain soir 19h (27 Mai) aux Docks des Suds à Marseille (station Arenc en tramway), avec une entrée à 8€, ou le pass Supergeek à 12€ qui donne accès à -10% sur tous vos achats. En tout cas, moi je félicite Archeopterix et toute sa clique et je leur donne rendez-vous l’année prochaine! J’espère que d’ici là j’aurais pu réparer l’Amstrad CPC 6128 de ma femme 🙂

24th Mai2012

Le retour en grâce du PC?

by Alphajet

Certes plus encombrant qu'une Wii... mais sinon achetez un portable ! 🙂

Histoire de parler un peu d’autre chose que Diablo III, parlons du … PC! Depuis quelques semaines, voire quelques mois, on entend souvent par ci par là que le PC est à nouveau une des plateformes de jeu préférées des développeurs, l’Himalaya de la technologie qui relègue les consoles au second plan. Alors c’est sûr que le carton que fait Diablo III en ce moment (et merde j’ai pas pu m’en empêcher) aide à transformer le moche souvenir de la tour beige en magnifique autel doré pour les gros éditeurs en quête de toujours plus de ventes.

Je crois en avoir déjà parlé un jour, mais tout est affaire de cycles. Les consoles sont conçues pour durer plusieurs années avec leur patrimoine génétique. C’est d’ailleurs pour ça qu’une console mal née devient très rapidement un petit mouton noir très moche qui finit par mourir dans l’indifférence générale. Comme par exemple la Lynx d’Atari ou la Pippin d’Apple! Et dans une moindre mesure, celles qui ont des lacunes techniques face à leurs concurrentes finissent par voir leur catalogue de jeux fondre comme un pain de beurre en plein Sahara.  C’est ce qui a fini par arriver à la Dreamcast ou la N64. Bref, aujourd’hui une console est censée être au top de sa forme pendant 5 à 7 ans, pour mourir quelques années plus tard.

A l’inverse, les PC sont eux plus flexibles, et il assez simple de remplacer une carte graphique, changer de processeur ou rajouter de la RAM. D’autre part, les constructeurs s’acharnent dans une compétition technologique qui les pousse à sortir une nouvelle génération de matériel tous les 12 à 18 mois. Alors oui, le PC est effectivement aujourd’hui la monture idéale pour fendre l’oeil de tous les fans de beaux graphismes. Oui, mais… Mais il ne faut pas oublier qu’à l’inverse, le PC s’est aussi beaucoup nourri des licences nées sur console. Aurait-il eu droit à un Red Dead Redemption sans la PS3 ou un Gears of War sans la Xbox360? Alors bien sur le papa de GoW et d’Unreal a bien craché dans la soupe PC à l’époque de Gears of War 2 en annonçant que c’était une plateforme en décrépitude. Et aujourd’hui, Cliff Blezinsky a bien retourné sa veste, mais jusqu’à quand? Et bien jusqu’à la sortie des PS4 et Xbox720 qui réamorceront un nouveau cycle de domination des consoles.

Alors, qu’on ne se méprenne pas, j’adore jouer sur PC donc ça me réjouit forcément. Je suis ravi de voir qu’il retrouve la faveur des éditeurs et développeurs, également depuis l’impulsion des jeux « indies », mais je sais que ça n’est qu’une période et que d’ici 2 ans, les consoles « After-Next-Gen » seront à nouveau l’objet de tous les regards. Et puis il ne faut pas oublier que la puissance ne fait pas tout, et qu’il y a bien d’autres critères qui sont déterminants pour faire un bon jeu.

Reste que si le PC reste un peu le « laboratoire » des développeurs, car plus ouvert, plus simple pour développer grâce aux outils de Microsoft (DirectX) pour les années qui viennent, j’espère que ça lui assurera de pas retomber dans le gouffre qui était le sien vers 2006 – 2007 quand les vautours-analystes prédisaient la mort du jeu sur PC.

 

20th Mai2012

Le Diable est hors ligne

by Alphajet

A quand le Haut-Fait "arriver à lancer une partie de Diablo III" ?

Après deux mois d’attente, j’ai retrouvé une connexion Internet valide cette semaine. A vrai dire, juste à temps pour profiter de Diablo III qui venait d’atterrir dans ma boite à lettres. Magnifique non?! Mais ça, c’était sans compter sur les casseroles que le super hit de Blizzard allait trainer durant ses premiers jours d’exploitation… Dès l’ouverture officielle des serveurs à minuit, l’affluence monstrueuse a mis à mal l’infrastructure pourtant réputée solide du créateur de World of Warcraft.

Je pensais que c’était juste l’affaire des quelques heures, un ou deux jours à la limite. Ce dimanche magnifiquement pluvieux était d’ailleurs le jour idéal pour continuer les aventures de mon chasseur de démons  à travers l’Acte I du jeu. D’ailleurs, jusqu’à présent mon expérience est plutôt positive mais là n’est pas le sujet. Après le lancement du jeu, c’est le passage obligatoire par l’écran de login Battle.net. Dimanche après midi, 15h, et des trombes d’eau dehors. Trois conditions qui auraient du justifier un service irréprochable ! Mais l’impensable est arrivé à nouveau et Blizzard a fermé les serveurs européens pour une nouvelle maintenance, probablement concernant la correction des Hauts-Faits qui n’étaient pas toujours sauvegardés.

Cela justifiait-il pour autant une maintenance d’urgence en plein après midi le week end? Les forums peuplés de mécontents l’auraient peut être été encore plus s’il avaient perdus des heures de quêtes à cause d’un problème technique. Mais pour moi clairement, c’est une fois de plus la démonstration des failles de la connexion permanente. Que ce soit pour une très mauvaise raison (les DRM) ou juste une mauvaise raison (la sauvegarde en ligne du personnage pour éviter la triche), ça cause nécessairement des emmerdes. Alors oui, le côté positif, c’est qu’on peut jouer avec son personnage rien qu’en se connectant sur son compte, même sur le PC d’un pote ou même après 12 réinstallations.

Mais n’empêche, que se serait il passé il y a quelques jours si ma connexion n’avait pas été rétablie? J’aurais lu le manuel utilisateur du jeu en long, en large et en travers vu que ça aurait été la seule chose utilisable de la boite. Au bout du compte, même la lecture de Voici m’aurait paru plus agréable… Moi je me souviens de Diablo et sa suite, qui étaient tout à fait jouables hors ligne. Dans l’époque d’où je viens, ça s’appelait un mode solo. Mais aujourd’hui, il faut appeler ça mode offline, tellement les jeux sont nombreux à demander à être connecté en permanence. Tout ça pour quel bénéfice?

Honnêtement, ça n’aurait pas été suffisant d’imposer une synchronisation asynchrone du personnage, à savoir uniquement pour jouer en multijoueurs? Et laisser à des milliers de joueurs la possibilité de profiter du jeu en solo en n’interrompant que les parties multijoueurs…

15th Mai2012

3 raisons de l’attendre : Diablo III

by Alphajet

Aux Etats-Unis comme en Europe, il y en a qui attendent déjà depuis plusieurs heures, voire plusieurs jours... Déjà contaminés par la pierre de Diablo ceux là !

Alors que des files d’attente interminables se sont formées devant les magasins pour obtenir un exemplaire de Diablo III, je me suis demandé ce qui m’avait fait l’attendre avec impatience, et a fortiori ce qui m’avait décidé à le précommander – chose très rare pour moi. Bon, pour répondre à la 2nde question, le prix de 42€ seulement chez Amazon pour un jeu Blizzard m’a bien aidé à me décider, il faut l’avouer. Mais ça restera un des seuls jeux « day one » que j’aurais acheté ; alors qu’est-ce que j’en attends précisément ? Pour y répondre, cette nouvelle « rubrique » dans laquelle on parlera des jeux qui nous font envie, que ce soit quelques instants avant sa sortie comme ici ou dans quelques mois.

On l’attend pour ça

1 – Premièrement, la nostalgie joue forcément un rôle important. Le premier Diablo a laissé une marque indélébile dans le cœur de nombreux joueurs PC. C’était le premier des Hack’n Slash modernes, souvent copié mais rarement égalé, si ce n’est par sa suite. Mais plus encore que Diablo II, le premier épisode a gravé dans ma mémoire son ambiance gothique hyper réussie, très sombre et accompagnée d’une bande son mythique (ah le morceau de guitare de Tristram…). Si Diablo III recrée avec succès ce fabuleux univers, ces catacombes glauques et cette sensation de désolation caractéristique, alors 50% du travail sera fait.

2 – A sa sortie, Diablo était un jeu plutôt hardcore. Pas dans ses mécaniques justement plus simples que les RPG type Baldur’s Gate, mais dans l’investissement de temps qu’il demandait. Son successeur a également conservé ce côté addictif qui me faisait me dire « allez, encore un dernier donjon… bon je suis presque à mon prochain Level Up, j’arrête après… Ah mais je viens de trouver une nouvelle arme rare, je l’essaie et puis j’arrête ! ». C’était inévitable : impossible de prévoir une limite de temps à une partie, fait accentué par le fait que les allers-retours en ville conditionnaient beaucoup les sauvegardes, et donc les temps de pause du jeu. Aujourd’hui, quelque part je cherche un peu l’inverse. Non pas que D3 perde son côté addictif, mais plutôt qu’il s’adoucisse en permettant d’interrompre une partie sans frustrer le joueur.

3 – Enfin, si Diablo est resté une référence quasi incontestée pendant tant d’années – le nombre de joueurs de Diablo II encore connectés aujourd’hui en atteste – c’est aussi grâce à son alchimie savamment dosée. D’après moi, la clé de son succès vient beaucoup de là, la série aura toujours su trouver un équilibre incroyable, permettant de découvrir en permanence de nouveaux environnements avec sa génération aléatoire, mais aussi et surtout de voir son personnage évoluer constamment. Nouveaux sorts, nouvelles armes, nouvelles caractéristiques, rarement j’ai été autant pris dans cette spirale de puissance qui pousse à s’attacher à son personnage. Probablement aussi car la crainte de le voir mourir était bien plus flippante que dans tous les MMO où elle n’est guère pénalisante.
C’est sur ce dernier élément que j’ai le moins de doutes, car Blizzard est passé maître dans l’art de peaufiner ses suites suffisamment longtemps pour satisfaire tous les anciens joueurs comme séduire de nouveaux.

Là où le doute subsiste

Il n’y a aucune raison de penser que Diablo III ne sera pas un immense succès commercial, en fait à mon avis, Blizzard en écoulera plus d’un million dès la sortie. Par contre, je me pose la question de sa réception sur Playstation 3, une terre nouvelle pour le jeu et pour la société également! Bon la date de sortie n’est toujours pas annoncée, et je ne me fais pas de souci sur la qualité du portage, mais je me demande si D3 trouvera un public aussi large que sur PC.

Pour finir, j’ai un petit chouia de crainte sur le manque d’innovation du jeu. Je veux dire par là que les personnages par exemple sont quand même relativement similaires à ceux de Diablo 2. Genre notre ami le barbare qui a quand même vachement la même gueule qu’il y a 10 ans. Alors est ce qu’il saura nous surprendre quand même? Réponse très bientôt donc…

12th Mai2012

Connection lost

by Alphajet

Rageant en plein milieu d'une partie, encore pire quand on ne peut même pas en lancer une...

Comme vous avez pu le constater, notre activité sur le blog est malheureusement toujours proche du silence radio. Cet état de fait ne découle pas d’un manque d’envie, pas même d’un manque de temps, mais principalement pour cause d’absence de connexion Internet, que ce soit pour moi ou Torment. Alors en attendant, on prend notre mal en patience, on prend des vacances, mais j’aimerais profiter de la (petite) tribune que m’offre notre blog pour parler des problèmes que nous font rencontrer les fournisseurs d’accès…

L’ADSL est démocratisé en France depuis plus d’une dizaine d’années. Au départ, seul Wanadoo et quelques rares petits opérateurs proposent des forfaits à des prix relativement élevés. Mais assez vite, c’est Free, puis Neuf Telecom, Club Internet, etc qui rendent son accès abordable et répandu partout en France. Mais depuis ces premières années où notre pays se trouvait plus ou moins à la pointe européenne en matière de connexion Internet, on constate aujourd’hui une quasi-stagnation des offres avec un déploiement du « très haut débit » – en gros la fibre optique – qui rame comme pas possible, et  mon goût un service client qui s’est considérablement dégradé.

Vous le savez évidemment, l’ADSL utilise nos bons vieux câbles téléphoniques pour fonctionner, réseau qui appartient à feu-France Telecom, soit Orange. Mais aujourd’hui, la très grande majorité des foyers ont accès à cette technologie maitrisée, et alors que le nombre d’abonnements continue à augmenter, les fournisseurs d’accès, quels qu’ils soient, rendent la plupart du temps le service minimum à leurs clients… Ah évidemment, pour demander des RIB et prélever leur dîme, il y a toujours quelqu’un. Pour vous faire patienter 15 minutes avec une horrible musique d’attente qui nous fera haïr à tout jamais le pauvre artiste qui l’a composée, ils sont là aussi !

Mais quand il s’agit simplement de rendre le service pour lequel on paye, et que le moindre petit problème se présente, on se heurte à un mur d’incompétence. Pas un muret, hein, non c’est plutôt la grande muraille de Chine là ! Trouvez vous normal qu’Orange mette (à ce jour) plus de 4 semaines pour recâbler la fibre optique de Torment à son nouveau logement, surtout quand on sait qu’il change juste… de porte de pallier ??? L’effort titanesque que doit présenter le déplacement de la prise d’une porte à celle d’en face doit décidément être trop demander.

Et quand je pense à la liste longue comme le bras d’un Orang-Outang de mauvaises informations, de contradictions et de flagrants délits d’incompétence dont ont fait preuve les conseillers de Free à mon égard, ça me rappelle définitivement qu’il ne vaut mieux ne pas se fier à eux… Comme par exemple quand on m’a annoncé que si je lançais ma procédure de déménagement, elle ne serait effective qu’à la fin du mois. Verdict : coupure 2 jours plus tard… Ou bien quand on m’a expliqué qu’il fallait faire une construction de ligne alors qu’une meilleure recherche leur aurait permis de retrouver le numéro de l’ancien occupant. Mais le plus drôle reste quand même le jour où ils m’ont annoncé que ma ligne était enfin activée (après 6 semaines) et que je me retrouve depuis avec un problème de synchronisation toujours non réglé. Et là je ne vous explique que la partie émergée de l’iceberg…

Quelqu’un comme nous aujourd’hui peut évidemment se passer d’Internet pendant 2 ou 3 semaines. Mais quand je constate le pitoyable niveau d’assistance, de suivi et de compréhension me cause une coupure qui dépasse 2 mois, ça devient insupportable. D’autant plus que les services liés à Internet, dont les jeux vidéo, sont de plus en plus nombreux ! Consoles et PC sont aujourd’hui très proches de requérir une connexion permanente. Je ne peux même pas vous dire « n’allez pas chez Free » ou « n’allez pas chez Orange », tous les FAI souffrent des mêmes maux. Je vous souhaiterai juste bonne chance de ne pas avoir de problème qui vous mette en face de la bande d’incapables qui transforment les hotlines en une expérience bien plus frustrante que jouer à Tetris avec les mains attachées dans le dos et un joystick dans la bouche comme seul outil…

Pendant ce temps, Torment se console sur Dark Souls et je ronge mon frein en attendant ma copie de Diablo III.

13th Avr2012

L’assassin fait sa révolution

by Alphajet

Connor a vraiment de la gueule devant le drapeau US de l'époque (à 13 étoiles)

Parmi les séries montantes de ces dernières années, Assassin’s Creed fait partie des plus gros succès. Elle est très vite devenue une série incontournable et très largement répandue puisque disponible sur l’essentiel des plateformes modernes (oui, j’exclus évidemment l’Atari ST!). J’avoue n’y avoir que trop peu joué, mais franchement les dernières images du 3e opus me donnent très sérieusement envie de m’y remettre!

Ce qui me séduit, c’est l’audace d’Ubisoft qui après 2 épisodes très proches d’Assassin’s Creed 2 – je parle bien sûr de Brotherhood et Revelations – renouvelle réellement sa licence. Enfin en tout cas sur le papier, mais clairement le choix de la révolution américaine me parait à la fois osé mais très attirant. Osé parce qu’à ma connaissance, à part d’obscurs wargames pleins de cartes marronâtres et un ou deux jeux de stratégie temps réel, très peu ont choisi ce thème. Et zéro donc sur console vu que ça n’est pas du tout le terrain privilégié des wargamers!

Ca n’est à mon avis pas si simple de mettre en lumière une époque pas si connue du grand public, en tout cas européen. Et pourtant, c’est attirant parce que justement c’est une période riche, et qui oppose plusieurs nations: colons américains bien sûr, mais aussi natifs amérindiens, anglais et français. C’est également une période où l’artillerie et les fusils sont couramment utilisés, ce qui tranche avec le gameplay des premiers épisodes où Altair et Ezio devaient plutôt faire face à des lames qu’à des balles. Même si je pense que le combat rapproché restera au coeur du jeu, l’utilisation des flingues risque de proposer plus de variations.

Pour finir, je pense que ce nouvel univers permettra de proposer des espaces totalement différents de ceux qu’on aura pu voir avant. Forêts, champs de bataille, grandes cités en bois (littéralement) et début de l’industrialisation. En fait, ça me rappelle Red Dead Redemption, et ça n’est pas pour me déplaire. Vive les grands espaces et les chevauchées sauvages! Bravo donc à Ubisoft Montréal d’avoir su insuffler un vent de fraicheur là fort bienvenu. La sortie n’est prévue qu’en Octobre, mais il me paraît difficile d’imaginer qu’AC 3 sera raté. En tout cas, il est parti sur de très bons rails.

06th Avr2012

The Cantina Dance

by Alphajet

Les Stormtroopers sur YMCA bientôt culte?

Voilà maintenant plus de 3 semaines que Casual Hardcore Gamer est muet. Travaux, déménagement, déplacement et diverses emmerdes font que je n’ai guère eu de temps à consacrer aux loisirs, et encore moins au blog. Je n’ai d’ailleurs toujours pas Internet, mais c’est une autre histoire que je vous raconterai… Alors pour reprendre le rythme, quoi de mieux que cette petite polémique autour de Kinect Star Wars? Un débat certes bien futile, mais qui m’a fait plutôt rigoler.

Alors que se passe-t-il au pays des Wookies et des Ewoks (j’aime les bestioles à fourrure)? Et bien traditionnellement, il faut reconnaitre que les jeux basés sur la licence Star Wars sont plutôt « sérieux ». Hormis ceux plutôt réservés aux jeunes enfants, à base de Jar Jar Binks ou de Lego, on trouve beaucoup plus de jeux de tir à la première ou troisième personne, des RPG, des jeux de stratégie en temps réel, des shooters spatiaux… Bref, du genre qui colle d’assez près à l’environnement très riche créé par George Lucas. Or, Kinect Star Wars, annoncé pour ce mois ci sur Xbox 360, se permet l’affront de « ridiculiser » Han Solo, Leia ou les Stormtroopers dans des chorégraphies de danse assez loufoques.

Du moins, c’est ce que pense une certaine frange des fans de Star Wars, qui s’offusquent un peu de trouver un Dance game au sein d’un jeu d’action attendu avec impatience. En effet, le cœur du jeu reste les combats au sabre laser à mimer devant sa télé grâce au Kinect de Microsoft, première tentative à ma connaissance de transposer le Motion gaming (l’art de faire des mouvements pour interagir avec le jeu à opposer au gameplay traditionnel à la manette) ) l’univers Star Wars. Du coup, l’ajout de ce mode danse a rencontré un certain nombre de détracteurs qui le trouvaient ridicule et dénaturant l’esprit épique et chevaleresque de la licence. Ou tout simplement à côté de la plaque.

Moi j’avoue que ça m’a fait plutôt rire. Voir Han Solo se trémousser avec aisance sur le dancefloor a un vrai côté comique et ça met un peu de fraiche auto-dérision dans la soupe! D’ailleurs, la saga Star Wars ne manque pas d’humour, tout comme les multiples détournements qui en ont été fait depuis (voir la pub Volkswagen qui a eu beaucoup de succès). Alors pourquoi faudrait il résumer cette grande épopée à des batailles sérieuses? A vrai dire, je trouve presque dommage que ça ne soit pas intégré à l’aventure elle même! A mon goût, ça aurait pu remplacer certains Quick Time Events que je n’aime pas beaucoup je l’avoue. Et aurait fait quelques pauses marrantes entre deux bastons à coups de néons lumineux.

A méditer pour le prochain God of War 🙂

12th Mar2012

Marseille-Kaboul

by Alphajet

Ce dont je suis sûr, c'est que c'était une arme cheatée dans les beta de CounterStrike!

Non, ça n’est pas la nouvelle ligne Ryanair depuis l’aéroport international de Marseille, mais le titre que m’a inspiré l’article paru sur Marianne 2 sur le milieu de la drogue marseillais il y a une semaine. C’est Cédric Matthews, premier secrétaire du MRC (Mouvement Républicain Citoyen) à Marseille qui fait ces déclarations plutôt fumeuses dont d’autres sites comme JVN ou Gameblog se sont déjà fait l’écho. En deux mots, le bonhomme prétend que les jeux vidéo de guerre créent une « génération spontanée » qui n’aurait plus suffisamment d’accroche au réel pour comprendre que faire joujou avec des Kalashnikov était dangereux.

Je pourrais une fois de plus tenter de démontrer que la violence se retrouve aujourd’hui un peu partout dans notre société et qu’il est toujours aussi stupide de faire des rapprochements faciles. Mais aujourd’hui j’ai plus envie de parler du contexte local de cette attaque en règle. Moi aussi j’habite Marseille, et je pense aussi avoir la légitimité d’en parler. Contrairement à ce que les journaux TV tentent de nous faire croire, la ville n’est pas une sorte de champs de batailles où des jeunes de 14 ans s’échangent des rafales de mitrailleuse de guerre d’un côté à l’autre de chaque rue. Non, je dois même dire que je ne me sens pas en danger en allant acheter mon pain, si, si je vous assure! Or, les médias en ce moment ont finalement tendance à stigmatiser des évènements assez localisés et pas si fréquents. Pourtant M. Matthews nous rappelle que « Marseille renoue avec une insécurité quotidienne », lui qui habite probablement les quartiers chic du sud ou encore les villages huppés des alentours…

Et finalement, c’est le discours politicien de base qui s’installe, avec « l’urgence d’ouvrir un débat public sur les jeux virtuels […] qui pourraient participer au développement de l’insécurité »…ou encore « un nouvel espace public où le bien commun doit être défini pour que la barbarie à visage humain en soit chassée ». En clair, le monsieur, dans tous ses amalgames, prétend que l’on doit éviter toute représentation humaine réaliste dans les jeux (quels types? Tous les jeux? Seulement les jeu de tir?). Je rappelle que les allemands – et d’autres pays – l’ont déjà fait dans certains jeux en remplaçant les soldats par des robots dans Command & Conquer par exemple ou en mettant des litres de sang vert dans des zombies. Pour autant, ce genre d’initiative n’exclut pas le risque de fusillades en milieu scolaire comme celle de Winnenden où le jeu vidéo fut évidemment mis en cause. Heureusement, M. Matthews a l’intelligence de rappeler que le problème est amplifié par l’aisance avec laquelle les jeunes peuvent se procurer des armes de guerre. Mais n’est ce pas justement cette évidente disponibilité d’arsenal militaire combinée à la violence intrinsèque du milieu de la drogue qui est avant tout à mettre en cause?

Triste constat, mais dans de nombreux pays africains, les adolescents n’attendent pas d’avoir joué des heures à Battlefield pour savoir comment tenir une Kalashnikov dans leurs mains…

Pages :«12345678...23»